PHOTOS - Les sanctions les plus lourdes de la Ligue 1

Football
1/8 Brandao a rejoint le SC Bastia cette saison.  

AFP

2/8Pas de problème sur le terrain avec le Montpelliérain, mais dans les couloirs : Jeunechamp frappe au visage un journaliste de L'Equipe en novembre 2012. Résultat : un an, transformé en six mois ferme et autant avec sursis après appel.
3/8Là encore, c'est en dehors du terrain que ça se passe : lors d'un match de Ligue 2 à Bastia en octobre 2011, le défenseur lensois donne un coup de pied au visage d'un dirigeant corse alors que le match terminait en bagarre générale. Cichero écope de 10 mo
4/8Un tacle non contrôlé sur Jérémy Clément, qui s'en sort avec une fracture tibia-péroné, et le Niçois écope de 11 matches de suspension en mars 2013. Et il se dira longtemps traumatisé dans son geste, ce qui le poussait à moins s'engager dans les rencontre
5/8 Grosse tuile pour Kurt Zouma. Le défenseur des Blues doit se faire opérer et sera indisponible environ six mois. 

afp

6/8Là encore, une fracture du péroné de Julien Outrebon (Troyes) incite la commission de discipline à prendre une décision en novembre 2011 : 10 matches de suspension pour le Nantais.
7/8 Jonathan Lacourt (Valenciennes) laisse son tibia dans un duel avec le solide défenseur rennais en 2009 : deux mois sans jouer, décide la LFP.
8/8 L'attaquant blesse le Sedanais Stéphane Noro et prend une suspension de deux mois qui vont lui gâcher sa carrière au PSG, où il ne s'imposera jamais vraiment.

Sur le même sujet

Et aussi