Platini entendu entre le 16 et le 18 décembre par la Commission d'éthique de la Fifa

Platini entendu entre le 16 et le 18 décembre par la Commission d'éthique de la Fifa

FIFA – Suspendu 90 jours, Michel Platini, candidat à la présidence de la Fifa, devrait être entendu entre le 16 et le 18 décembre par la commission d'éthique de l'instance mondiale du foot.

Michel Platini va pouvoir s'expliquer. Le Français candidat à la présidence de la Fifa, mais menacé d'une suspension à vie, sera prochainement entendu par la Commission d'éthique de la Fifa. "Platini et Blatter "ont demandé à être entendus, ce qui leur sera accordé. Michel Platini sera entendu fort probablement entre le 16 et le 18 décembre", a indiqué à l'AFP une source proche de la Fifa. Michel Platini sera entendu par la Chambre de jugement de la Commission d'éthique alors que la chambre d'instruction a requis fin novembre à son encontre, selon son avocat, une suspension à vie.

La décision du TAS rendue dans les prochains jours

L'ancien numéro 10 des Bleus comme Blatter ont été suspendus le 8 octobre pour 90 jours à titre provisoire dans l'attente du jugement sur le fond. On reproche à Platini d'avoir reçu en 2011 un versement de 1,8 million de Blatter, pour une mission effectuée entre 1999 et 2002. Pour ces faits, Blatter est également mis en examen par la justice suisse, Platini ayant été entendu comme témoin assisté. Dans le même temps, Platini a fait appel, le 20 novembre, de sa suspension provisoire de 90 jours devant le Tribunal arbitral des sports (TAS) qui siège à Lausanne. Selon une autre source proche du dossier, la décision du TAS devrait être rendue "dans les prochains jours".

A LIRE AUSSI >> Platini prépare sa défense et justifie les 2 millions d'euros touchés

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Confinement dans le Pas-de-Calais, nouveaux départements sous vigilance... Ce que devrait annoncer Jean Castex ce jeudi

EN DIRECT - Covid-19 : que va annoncer Jean Castex ? Suivez notre édition spéciale

Restaurants : les solutions envisagées pour les rouvrir

"Surveillance renforcée" : ces nouveaux départements qui pourraient basculer ce soir

Allocations Pôle Emploi : trois cas pour comprendre le nouveau calcul

Lire et commenter