Polémique Bastia - PSG : "Cette banderole est inattaquable, elle ne fait dire que la vérité"

Football

FOOTBALL - "Le Qatar finance le PSG... et le terrorisme." Cette banderole brandie samedi dans les tribunes du stade de Bastia n'est pas passée inaperçue. Alors que le président Nasser al-Khelaïfi a réclamé des sanctions, un des membres du "cercle de réflexion qui a préparé ce petit coup" a affirmé être dans son bon droit. Morceaux choisis.

"Je laisse la Ligue prendre des sanctions contre ce qu'il s'est passé à Bastia car j'étais très déçu", affirmait il y a trois jours Nasser al-Khelaïfi, le président du PSG. Ce vendredi, un membre (resté anonyme) qui a participé à la création de la fameuse banderole de la discorde a, au contraire, tenu à expliquer la légimité de son action lors d'une interview accordée aux journalistes de sofoot.com .

LIRE AUSSI >> SC Bastia - PSG : une banderole s'en prend au Qatar et fait polémique

Tenant un discours réfléchi et argumenté, loin de l'image du célèbre supporter hébété, cet habitué du Stade Armand-Cesari estime que ladite banderole est "inattaquable". "Elle est plutôt fine parce qu'elle n'en dit pas trop. Elle pourrait être le titre d'un article du Courrier International ou de Marianne. Et en plus, elle ne fait que dire la vérité", a-t-il affirmé, lui qui n'imagine pas le club corse être condamné. "Ce serait une négation de la liberté d'expression, pense-t-il. Nous ne l'espérons pas, mais la ligue est capable de tout."

"La seule chose qui compte pour Thiriez, c'est que ceux qui balancent du pognon soient contents"

Et le fan du SCB de tacler le président de la LFP, Frédéric Thiriez, qui a souvent manifesté une certaine proximité avec les dirigeants qatariens du PSG. "On connaît les relations de Thiriez avec les Qatariens et on sait l'amour qu'il nous porte, également. Ils (à la Ligue, ndlr) se fichent pas mal de l'opinion populaire, la seule chose qui compte pour eux, c'est que ceux qui balancent du pognon soient contents. Mais on est curieux de savoir quel motif ils pourront trouver pour condamner cette banderole..."

Pour le supporter interrogé, le problème est surtout l'hypocrisie qui règne en France autour du Qatar. "Ça ne date pas d'hier, et c'est cela que nous voulions dénoncer, a-t-il justifié. Un pays qui arme les islamistes en Syrie, qui les bombarde en Irak, qui décrit le terrorisme islamiste comme la première menace et qui fait affaire en permanence avec ses financeurs... On marche sur la tête, et le PSG est l'un des avatars de cette hypocrisie."

LIRE AUSSI >> Dieudonné, caricatures de Mahomet... Où s'arrête la liberté d'expression en France ?

Quant à l'impact de cette banderole sur les proches des victimes des attentats qui ont sévi la semaine dernière , notre homme refuse de croire qu'elle a pu en avoir un : "À la limite, les seuls qui peuvent se sentir agressés, ce sont les Qatariens et ceux qui collaborent avec eux. Et encore, on ne leur apprend rien, hein... Non, franchement, il n'y a aucun manque de respect dans ce message envers les morts de Charlie Hebdo. D'ailleurs, la minute de silence a été parfaitement respectée, comme toutes les minutes de silence à Furiani, contrairement à d'autres stades."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter