Pour Frédéric Thiriez, "le football français a été spolié par François Hollande" et doit porter plainte contre l’État

Pour Frédéric Thiriez, "le football français a été spolié par François Hollande" et doit porter plainte contre l’État

DirectLCI
POLÉMIQUE – Frédéric Thiriez, l’ancien président de la Ligue de football professionnel, se dit "très choqué" par l’intervention de François Hollande en faveur de Canal+ lors du dernier appel d’offres sur les droits télé de la Ligue 1.

Ce ne fut pas la petite phrase la plus reprise, extraite du livre Un président ne devrait pas dire ça…, compilant des confidences de François Hollande. Pas même la plus reprise concernant le foot, puisque celle sur les footballeurs présentés comme "des gars de cité, sans références, sans valeurs, partis trop tôt de la France" et qui auraient besoin de "musculation du cerveau" lui a fait beaucoup d’ombre... Elle n’est toutefois pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Pour mémoire, la voici : "On a sauvé Canal. J'ai reçu discrètement Belmer et Méheut (les anciens patrons de la chaîne, ndlr). J'ai appelé l'émir du Qatar et lui ai dit : «Vous allez venir en France en juin, on vous a défendus par rapport aux Saoudiens, on est à vos côtés, mais là, qu'allez-vous faire sur les Rafale ? Il y a aussi l'histoire du foot... Je souhaite qu'il y ait un partage.»" Frédéric Thiriez y réagit ce mardi dans L’Équipe.

Lire aussi

Frédéric Thiriez ? Rien de moins que le président de la Ligue de football professionnel (LFP) de 2002 à 2016 (il a quitté ses fonctions le 15 avril dernier). Soit la personne qui se trouvait aux affaires lors du dernier appel d’offres sur les droits télé de la Ligue 1, et dont l'intérêt consistait justement à voir la chaîne d’État qatarie beIN Sports faire monter les enchères pour rafler la mise au détriment de Canal. "J'ai été très choqué par les révélations du président de la République. Nous avions des soupçons, aujourd'hui nous avons des preuves, tempête-t-il aujourd’hui. C'est une infraction grave au droit de la concurrence. Le football français a été spolié. Il doit maintenant se porter devant les tribunaux afin de réclamer à l'État réparation du préjudice subi." Précision : l’homme est avocat au Conseil d'État et à la Cour de cassation depuis 1990.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter