Pour Hervé Renard, "c'est dommage qu'il y ait beaucoup de Français en France"

Pour Hervé Renard, "c'est dommage qu'il y ait beaucoup de Français en France"

DirectLCI
FOOTBALL - Évincé de Lille début novembre, Hervé Renard n'en a pas pour autant perdu son franc-parler. Lundi soir, l'entraîneur globe-trotter a sèchement critiqué la France et plus particulièrement ses habitants.

Dans un milieu où la langue de bois se décline à tout bout de champ pour ne surtout pas déclencher de polémique, Hervé Renard ne passe par inaperçu. Démis de ses fonctions d'entraîneur du LOSC le 11 novembre, il avait, trois jours avant, lâché cette déclaration hallucinante de franchise : "Si les mêmes problèmes demeurent au bout de treize matchs, c’est que je n’ai pas la solution. Responsable, pas responsable... Il y a une différence entre le savoir et devoir le savoir. J’y pense à chaque seconde. Vous pensez bien que je ne rentre pas chez moi en sifflotant. Mais si je vous dis que j’ai la solution, vous me croyez ? Après avoir vu ce que vous avez vu ce soir ?" Aujourd'hui au chômage, le technicien n'a toujours pas rangé sa langue dans sa poche. Bien au contraire.

"Renard, chenapan"

"Mon prochain club ? Ce sera à l'étranger. C'est la logique qui veut ça. Je ne suis pas certain, après avoir passé tant d'années à l'étranger, que je sois dans les meilleures conditions possibles pour exercer mon métier en France", a-t-il ainsi embrayé lundi soir dans l'émission J+1 sur Canal+ Sport. Avant de dégainer la sulfateuse : "On peut en parler de la France. Vous savez, moi qui ai voyagé un petit peu – ça va choquer les gens, mais c'est important de le dire – si tu passes dans la rue avec une Bentley, il y a certains pays où on va dire, 'je veux tout faire pour obtenir cette voiture. J'ai cette ambition'. En France, on va dire, 'regarde-moi ce connard, comment il a fait pour se payer cette voiture-là ? Il se la pète.'"

EN SAVOIR + >>  Hervé Renard, premier entraîneur viré de la saison !

Un discours déjà entendu dans la bouche de riches expatriés français. Mais l'ex-sélectionneur de la Côte d'Ivoire a tenu, lui, à aller encore un peu plus loin. "C'est ça le problème de la France, a-t-il appuyé. Je ne peux pas l'expliquer, parce que la France est un pays fabuleux, en termes d'histoire, de géographie, de monuments historiques, mais les Français... C'est dommage qu'il y en ait beaucoup en France." Ils ne manqueront sans doute pas de lui répondre : "Renard, chenapan !"

L'entretien en intégralité et en vidéo

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter