Pour Jérémy Ménez, "ça va être dur de rester" au  PSG

Pour Jérémy Ménez, "ça va être dur de rester" au PSG

DirectLCI
FOOTBALL - Particulièrement cinglant avec son actuel entraîneur, Laurent Blanc, Jérémy Ménez ne cache plus ses intentions. Très peu utilisé au PSG et interrogé dimanche au Canal Football Club, le milieu offensif n'a pas dit son dernier mot et espère bien rebondir... ailleurs.

Jérémy Ménez continue son entreprise de séduction à l'attention des clubs étrangers. En Ligue 1, l'attaquant n'a plus été aligné depuis le 14 février. Une situation "un peu compliquée" comme il l'a fait remarquer sur le plateau du Canal Football Club, dimanche soir. La faute à la concurrence féroce qui règne pour épauler Zlatan Ibrahimovic mais pas seulement. "Il y a des matchs que j’aurai dû jouer, je n’ai pas joué. C’est dû à autre chose que le football, mais ça fait partie du truc."

Une déclaration qui vient faire écho à l'interview accordée quelques jours plus tôt au quotidien italien La Gazzetta Dello Sport : "Ancelotti était plus proche de ses joueurs, tu te sentais important avec lui. Laurent Blanc a une manière différente de manager. Je suis un peu l'incompris du PSG", disait-il au sujet de son actuel entraîneur. 

Jérémy Ménez : "Ça va être dur de rester"

Dès lors, refaire sa place dans le onze de départ parisien relève de l'exploit pour celui qui est au PSG depuis 2011 et dont le contrat expire en juin prochain. Alors que son nom circule avec insistance de l'autre côté des Alpes (la Juventus de Turin serait sur les rangs) et même s'il partage le même agent que Laurent Blanc, l'ancien Romain ne cache plus son intention de quitter le Parc des Princes : "Je suis en fin de contrat, on n’a pas réussi à trouver d’accord, donc ça va être dur de rester. Pour mon bien, il faut que je retrouve les terrains, le plaisir et la confiance."

Les minutes passées à cirer le banc ne semblent pas avoir eu raison des ambitions du natif de Longjumeau. A 26 ans, l'international aux 24 sélections (la dernière, c'était en mars 2013 face à l'Espagne) n'a pas dit son dernier mot : "J’ai encore des objectifs à atteindre et pour ça je pense qu’il va falloir partir. Mon objectif, ça sera l’Euro 2016."  

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter