Pour Zlatan Ibrahimovic, ceux qui votent pour l'extrême droite sont "des ignorants"

Football
FOOTBALL/POLITIQUE – Zlatan Ibrahimovic a accordé une interview au quotidien Aftonbladet, publié au lendemain de son 9e "Ballon d'or suédois". S'il préfère généralement se tenir loin de la politique, l'attaquant du PSG est passé à l'offensive et à traiter les électeurs de l'extrême droite d'ignorants.

Zlatan, président ! Ce n'est pas encore pour tout de suite, mais le Suédois âgé de 33 ans s'aventure désormais sur des terrains politiques. Dans un entretien publié par le quotidien Aftonbladet mardi, le joueur du PSG a mis une petite semelle aux électeurs d'extrême droite. Il a dit voir "de l'ignorance" derrière la montée de l'extrême droite dans son pays.

Lui qui esquive d'habitude les questions sur la politique avait été critiqué par le passé par des élus du parti anti-immigration des Démocrates de Suède, qui ne le trouvaient pas assez suédois dans son attitude. Interrogé sur la xénophobie et sur les 12,8% d'électeurs qui ont voté pour ce parti aux législatives en septembre, le buteur du Paris SG a répondu : "Ce sont des gens qui votent dans l'instant et qui, je pense, sont complètement ignorants. Parce que si on se penche un peu plus sur les choses et qu'on regarde le tableau dans son ensemble, alors on comprend mieux pour quoi on vote", a-t-il ajouté.

Un emblème de la Suède

Ibrahimovic, né à Malmö de parents yougoslaves (père bosniaque, mère croate) qui avaient immigré en Suède dans les années 1970, a grandi dans un quartier pauvre et à majorité immigrée, Rosengård.

Il a incité les jeunes issus comme lui de l'immigration et de milieux défavorisés à croire en leurs chances. "Avec mes origines, je montre qu'on peut aller là où on veut aller, d'où qu'on vienne", a-t-il dit.
"Cela signifie beaucoup. Mais je ne le vois pas de manière politique", a-t-il ajouté, à propos de son rôle de capitaine de l'équipe nationale. Ibrahimovic a remporté lundi à 33 ans le neuvième Ballon d'or suédois de sa carrière, restant sans rival parmi les footballeurs de son pays

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter