Pourquoi Helena Costa n'entraînera pas Clermont

Pourquoi Helena Costa n'entraînera pas Clermont
Football

FOOTBALL - Attraction attendue de la reprise en L2, Helena Costa n'entraînera finalement pas le Clermont Foot pour la prochaine saison, comme elle l'a annoncé lundi. Mardi matin, dans une conférence de presse confuse, elle a justifié ce choix en parlant de décision personnelle sans pour autant développer.

Bien avant le prometteur Italie-Uruguay du jour, les journalistes sportifs avaient coché la date du 24 juin comme celle du premier entraînement d'une femme à la tête d'une équipe masculine et professionnelle en France. Celle du Clermont Foot, pensionnaire de Ligue 2.

Depuis le 23 mai, le club était dans la lumière après que son président Claude Michy a décidé de faire venir Helena Costa pour succéder à Régis Brouard. Qui est-elle ? Pourquoi a-t-elle été choisie ? Cette femme pourra-t-elle entraîner des hommes ?

Un challenge trop grand avec des moyens trop faibles

A cette dernière question, aucune réponse ne sera donnée. Helena Costa a annoncé lundi sa décision de ne pas prendre les rennes du Clermont Foot.  De ce choix soudain, elle devait s'expliquer mardi matin devant la presse . La conférence aura duré moins de dix minutes dans une atmosphère particulière que les réponses apportées par la désormais ex n'ont pas arrangée. ''Il y avait beaucoup de points dont je voulais discuter avec le président et après cela, j'ai pris ma décision", expliquait-elle. La suite de la conférence n'a pas vraiment apporté des éclaircissements escomptés quant à ce départ précipité. L'exercice médiatique a surtout abouti à des phrases répétitives : "Seul le président est au courant" ou "J'ai pris cette décision seule". 

Dans son édition du jour, le quotidien L'Equipe avance de son côté que plusieurs raisons pourraient expliquer le départ pour le moins étonnant de la technicienne portugaise. Il y aurait d'abord un problème personnel puisque sa maman serait malade. Elle est d'ailleurs rentrée immédiatement après sa première conférence de presse au mois de mai, au lieu de rester à Clermont pour préparer sa future saison.

Mais l'essentiel du problème semble footbalistique. Face à l'énorme challenge qui l'attendait, Helena Costa, qui est venue sans staff technique, a pris conscience qu'elle devrait faire avec de très faibles moyens. Et notamment en apprenant qu'elle ne pourrait faire venir les joueurs qu'elle souhaitait, jugés trop onéreux. 

Un problème avec le directeur sportif

Un problème qu'aurait tenté de lui expliquer le directeur sportif, Olivier Chavanon sur qui une partie des questions de la conférence s'est cristallisée, sous-entendant qu'une éventuelle divergence de point de vue entre ces deux personnages ne serait pas à exclure.

Pour lui succéder à la tribune, son agent Sonia Souid et Claude Michy sont venus éclaircir ce départ. "J'ai connu une Helena Costa sûre d'elle, sûre de ses compétences, je ne l'ai pas reconnue hier. Mais on avait en face de nous un mur", avance-t-elle. Et de préciser : "Dans ce choix, je la trouve égoïste. Si elle avait une vraie raison, on comprendrait son choix".

Le président du Clermont Foot, a lui aussi senti que sa '"décision était radicale". La femme que j'ai rencontrée au moment du choix et celle qui est arrivée au club n'était pas la même, affirme-t-il.

Reste que cette décision a pris le club de cours. Dans cette fin de journée tourmentée, Claude Michy avait décidé ne pas répondre au coup de téléphone. Même lorsque des agents l'ont appelé pour proposer un nouveau coach. Pour l'heure, il a déjà reçu 45 offres de services. Mais son choix se porterait à nouveau vers une femme, qu'il a lui-même appelée lundi soir.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent