Pourquoi Leonardo ne reviendra pas au PSG cet été

Football
DirectLCI
FOOTBALL - Un article paru mercredi dans un grand journal italien évoquait un possible retour de Leonardo à Paris dès la saison prochaine, moins d’un an après son départ. Une rumeur qui a bien vite franchi les Alpes pour agiter le microcosme du PSG. Mais l'hypothèse n'est pas vraiment envisageable, ni même d'ailleurs envisagée dans les hautes sphères du club parisien.

Une page est en passe de se tourner dans l'histoire qui lie le PSG à Leonardo. Celle qui clôt le chapitre d'un marathon judiciaire débuté le 5 mai 2013, soir de PSG-Valenciennes (1-1), durant lequel le directeur sportif d'alors avait bousculé d'un coup d'épaule l'arbitre Alexandre Castro. La Fédération française de football (FFF) lui avait ensuite infligé une suspension de quatorze mois de toutes fonctions officielles partout dans le monde. Mais un an plus tard, le Conseil d'État a levé la sanction et, le 30 mai, le tribunal administratif de Paris devrait mettre fin à cette affaire pour de bon. De nouveau sur le marché à cet horizon, le Brésilien serait, selon la Gazzetta dello Sport, tout proche de retrouver son poste à Paris cet été ... Sauf que la direction du club de la capitale dément.

N'en déplaise aux nombreux supporters parisiens rêvant d'un retour de l'architecte de l'actuel effectif, le PSG n'a, selon des sources concordantes, jamais entamé la moins démarche en ce sens. Du moins pour le moment. Dans les faits, Leonardo s'applique à ne fermer aucune porte. "Je ne vise pas tel ou tel poste, entraîneur ou directeur sportif ou je ne sais quoi, précise-t-il, par exemple, dans Le Parisien ce jeudi. Je veux simplement retrouver un projet passionnant. C’est vrai, mon rapport avec le PSG, avec Nasser (Al-Khelaïfi, le président,ndlr) et avec les joueurs est très bon. J’ai toujours gardé le lien. Et puis, cela fait dix-huit ans que j’ai le PSG en moi. Mais je ne me projette pas." Ou comment se repositionner, l'air de rien, à quelques jours de l’ouverture du marché d’été.

Nasser Al-Khelaïfi l'apprécie, mais...

Tout reste donc possible mais, à y regarder de près, beaucoup de portes se sont fermées depuis la démission de "Leo" en juillet 2013, et ce bien que son poste soit resté vacant. Quand Laurent Blanc a succédé à Carlo Ancelotti sur le banc, Nasser Al-Khelaïfi, désormais rodé aux us et coutumes du football, a très officiellement repris la main et décidé d'assumer la politique sportive du club . "Aujourd'hui, Olivier Létang (le directeur sportif adjoint, ndlr) et Jean-Claude Blanc (le directeur général délégué, ndlr) font parfaitement l'affaire, lâchait ainsi à metronews le président parisien il y a tout juste trois mois . Je travaille en étroite collaboration avec eux et nous sommes très contents de cette structure comme des personnes qui la composent. Je ne pense donc pas que nous ayons besoin d'un directeur sportif. Le plus important, c'est que je suis heureux parce que j'adore ce que je fais."

Reste que, depuis son départ, le Brésilien continue de graviter autour du club, échangeant très régulièrement avec Nasser Al-Khelaïfi et quelques joueurs cadres. Mais cela a justement tendance à beaucoup agacer Laurent Blanc, dont le bail vient d'être prolongé en renforçant son pouvoir décisionnaire. Dit autrement : un retour du Brésilien aux affaires génèrerait une tension certaine autour de l'équipe. Il constituerait même une menace pour l'entraîneur, puisque Leonardo rêve toujours à voix haute de retrouver un banc, trois ans après sa dernière expérience de coach à l'Inter, ce qui en ferait un premier successeur potentiel, avec de solides appuis dans le vestiaire. Il faut bien garder une image en tête : celle d'un Leonardo ne montant pas sur l'estrade pour la première fois de son mandat de directeur sportif (entamé en 2011), préférant rester assis au premier rang sans mot dire, le jour de l'intronisation de Blanc.... Deux semaines à peine avant la démission du Brésilien.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter