Pourquoi les Bleus devront se méfier du Luxembourg de Vincent Thill

DirectLCI
PRUDENCE - Les Bleus affrontent le Luxembourg ce samedi 25 mars dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Une rencontre qui a tout du match piège face à une sélection en net progrès, emmenée par le prometteur messin Vincent Thill, âgé d'à peine 17 ans.

Sur le papier, l'opposition entre l'équipe de France (6e au classement FIFA), qui caracole en tête du groupe A dans ces qualifications pour le Mondial 2018, et le Luxembourg (135e et bon dernier) peut paraitre déséquilibrée. Pourtant, il faudra tout de même se méfier de cette équipe. Certes, elle n'a plus battu la France depuis des lustres (1914). Au total, en 16 confrontations, les Français présentent le bilan confortable de 15 victoires pour une seule défaite. Ajoutez à cela le fait que le Luxembourg n'a plus fait trembler les filets français depuis trente-neuf ans. Une semaine tout juste avant que Didier Deschamps (48 ans aujourd'hui) ne fête ses 10 ans.


Il y a six ans jour pour jour, le 25 mars 2011, lors d'un match qualificatif pour l'Euro 2012, leur dernière confrontation au stade Josy-Barthel (sous l'ère Laurent Blanc) avec Samir Nasri pour capitaine, les Tricolores n'avaient pas tremblé. Toutefois, ils ne s'étaient pas promenés non plus (2-0, buts de Mexès et Gourcuff).

Attention, le Luxembourg progresse

Dans ce groupe éliminatoire du Mondial 2018, les "Roude Léiwen" ("Lions Rouges") n’ont jamais été ridicules. Malgré trois défaites et un match nul, l’équipe dirigée par Luc Holtz depuis 2010 a même montré une constante progression. Elle a marqué trois fois en Bulgarie (défaite 4-3),  a marqué contre les Pays-Bas (1-3), n’a cédé que d'une courte tête contre la Suède (0-1) et a tenu en échec la Biélorussie (1-1), nation que l’équipe de France n’est pas parvenue à vaincre (0-0) en septembre dernier. 


Les hommes de Didier Dechamps devraient affronter une formation (très) regroupée en défense. Comme l'a indiqué Holtz en conférence de presse, il hésite entre jouer à "quatre ou à cinq défenseurs". Si d'aventure les finalistes de l'Euro 2016 ne marquaient pas rapidement ou affichaient un déficit de créativité dans le jeu, l'affaire pourrait vite se corser. Comme en Biélorussie en septembre dernier.

Des espoirs placés en Vincent Thill

Vincent Thill, 17 ans, évoluant au FC Metz, représente le plus grand espoir du football luxembourgeois. Bien qu'il souffre depuis novembre d'une entorse de la cheville droite, le coach n'a pas hésité à le sélectionner. "Ce n’est pas un problème. Il a repris doucement depuis trois ou quatre semaines et à 17 ans, on récupère vite. Il a des qualités que les autres n’ont pas et je ne voulais pas m’en priver", indique le technicien. C'est dire à quel point le Grand-Duché compte sur celui dont les deux parents étaient internationaux (ses deux frères jouent quant à eux actuellement au FC Niederkorn, un club local).


En 2016, lors de sa deuxième sélection, pour un match amical contre le Nigeria, Vincent Thill est devenu, à 16 ans, le plus jeune buteur de l'histoire de la sélection luxembourgeoise. Le talent du blondinet n'a d'ailleurs pas échappé à la vigilance de quelques mastodontes du football européen. Le Bayern Munich a ainsi formulé une offre au FC Metz à hauteur de 25 millions d'euros en mai dernier. Un proposition déclinée par sa famille, non sans humour. "Pourtant, dire oui au Bayern (...), cela nous aurait aidés à finir la cuisine", a déclaré sa mère au site Le Quotidien. Le Real Madrid est aussi sous le charme. Zinedine Zidane, friand de jeunes talents ( Varane, Ødegaard, Asensio) aurait même contacté le meneur de jeu pour "prendre la température".


Fan de Lionel Messi et Mario Balotelli (il s'est fait tatouer le numero "45" sur les phalanges en hommage à l'Italien), le Lorrain a été sous les ordres de Sébastien Allieri, responsable de la pré-formation au FC Metz : "À 9 ans, les gamins les plus doués vont dribbler tout le monde et aller marquer. Lui, il tissait une sorte de toile d’araignée autour de lui et faisait participer tout le monde. Il faisait des choses que des seniors ne comprennent parfois jamais." Ainsi soit Thill.

VIDÉO - Le parcours de Vincent Thill

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter