Premier League - Et si c’était la bonne année pour Tottenham ?

Premier League - Et si c’était la bonne année pour Tottenham ?

DirectLCI
FOOTBALL - Une victoire face à Norwich, des leaders qui tombent, une dynamique positive… Avec sa quatrième place au classement, à six points de Leicester, Tottenham s’est glissé dans la course au titre. Et si les Spurs se mettaient à rêver ?

“Oh when the Spurs, go marchin’in”. Cette année, comme le dit le célèbre chant des supporters du club, Tottenham est entré dans le championnat en marchant. Une défaite inaugurale à Manchester United, trois matchs nuls consécutifs ensuite… On pensait les hommes de Mauricio Pochettino encore une fois retombés dans leur travers. Des joueurs talentueux, souvent recrutés à prix d’or, mais un collectif qui ne fonctionne pas. Cette saison semblait partir sous les mêmes auspices. Pourtant, quatorze journées plus tard, voilà que les Spurs se sont glissés dans la course au titre.

Tottenham champion en 1961 pour la dernière fois

Manchester United et Chelsea hors de forme, Leicester et Arsenal qui perdent à des moments cruciaux, Manchester City qui alterne le très bon et le moyen… Cette année, la Premier League semble indécise. Aucune équipe ne domine le championnat de la tête et des épaules. A un match de la mi-saison, les hommes du président Daniel Levy ne comptent que six points de retard sur Leicester, quatre sur Arsenal et trois sur les Citizens. De quoi croire en ses chances de titre. Vainqueur en 1961, troisième en 1990. Depuis de longues années, les supporters de ce club du nord de Londres ont peu de choses à se mettre sous la dent.


Pour une fois, cet été, Daniel Levy a dépensé son argent à bon escient. Après les échecs Fazio ou Chiriches, les Spurs ont enfin trouvé le taulier de leur défense en la personne de Toby Alderweireld. Le Belge rassure derrière en compagnie de son compatriote Jan Vertonghen à tel point que Tottenham est actuellement la meilleure défense du championnat. Surtout, Mauricio Pochettino a dégoté son régulateur au milieu de terrain. Un jeune sorti de nulle part en la personne de Dele Alli. Avec seize apparitions en championnat, le numéro 20 des Spurs est devenu l'un des cadres de l’équipe, à seulement 19 ans. A tel point que Roy Hodgson l’a déjà appelé en sélection.

Deux défaites en 18 matchs

S’il a connu un début de saison compliqué, Harry Kane est lui aussi revenu à son meilleur niveau depuis le début de l’automne. Auteur d’un doublé samedi face à Norwich, l’international anglais est même rentré dans l’histoire du club en devenant le meilleur buteur des Spurs sur une année civile avec 27 buts en 2015. A la réception des offrandes de Lamela, Eriksen, Dembelé ou Alli, l’enfant du club a déjà fait trembler les filets à onze reprises cette saison. En déplacement à Watford lundi, Kane et Tottenham pourraient revenir un plus sur la tête de la Premier League, d’autant que Leicester affronte Manchester City. Pour que l’on ne parle plus seulement de basket-ball lorsque l’on associe les mots Spurs et champions.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter