Premier League : Liverpool remporte le championnat d’Angleterre, 30 ans après son dernier sacre

Football : Liverpool champion, trente ans après
Football

FOOTBALL - Liverpool a été sacré champion d'Angleterre pour la première fois depuis 30 ans, après la défaite de son principal poursuivant, Manchester City, à Chelsea (2-1) jeudi 25 juin. Avec 23 points d'avance, les Reds de Jürgen Klopp ont écrasé la saison nationale pour remporter leur 19e championnat.

30 ans après son dernier titre de champion d’Angleterre, Liverpool règne à nouveau sur le football anglais. Manchester City, son principal rival, s’est en effet incliné (2-1) à Chelsea, laissant les Reds filer avec 23 points d’avance (86 au total), trop loin pour être rattrapés à sept journées de la fin. 

Gagner sans jouer atténue-t-il la victoire ? "Honnêtement, je m'en fous", avait répondu par anticipation l’entraîneur de Liverpool Jürgen Klopp, lorsqu’on lui avait posé la question. Virgil van Dijk, défenseur central arrivé en 2018, est visiblement ravi lui aussi : "C'est une sensation fantastique et je suis très fier", a-t-il confié au micro de BT Sport. "Toute la saison jusqu'ici a été incroyable", ajoute-t-il.

Records

Liverpool a écrasé cette année la Premier League, impressionnant par sa force collective malgré pléthore de stars : van Dijk, mais aussi Trent Alexander-Arnold, ou le trio Salah-Firmino-Mané. Plusieurs records tombés en chemin témoignent de cette domination sans partage. Liverpool est, après 31 journées, le champion le plus précoce de l'histoire, puisqu'il en avait fallu 33 à Manchester United en 2001 et à City en 2018. Un record qui s'explique par un départ en boulet de canon : 61 points sur 63 possibles pris lors des 21 premières journées. Avec 23 victoires consécutives à domicile, série en cours, les Reds ont aussi effacé les les joueurs du mythique Bill Shankly (21) des tablettes. Ils ont compté à un moment 25 points d'avance sur City, le plus grand écart jamais constaté entre un leader et son dauphin. Et ce n'est pas fini, puisqu’ils peuvent encore améliorer les 100 points atteints par City en 2017/2018 et leur écart de 19 points sur United, 2e.

L’apparition de la pandémie de Covid-19 a bien failli faire dérailler le retour de Liverpool au sommet en interrompant brusquement les compétitions en mars. Mais le football anglais a fini par reprendre, permettant aux hommes de Klopp d’effacer trois décennies de frustrations. Parmi elles, celle de l’an dernier, quand 97 points n’avaient pas suffi pour décrocher le titre face aux Citizens (98 points). Ce sacre compense aussi sans doute, un peu, la désillusion de l’élimination dès les huitièmes de finale en Ligue des Champions, face à l'Atlético Madrid (1-0, 3-2, après prolongation), alors que Liverpool était tenant du titre.

Lire aussi

Les supporters dans la rue

"C'est un moment tellement important, je suis complètement submergé", a réagi Jürgen Klopp avant de dédier ce titre aux supporters. "Cette soirée, elle est pour vous", a-t-il lancé, avant d’ajouter cependant, précautions sanitaires oblige : "J'espère que vous resterez chez vous, ou sortirez devant votre maison si vous voulez, mais pas plus."

Des recommandations que les fans n’ont pas vraiment écoutées : dès le coup de sifflet final du match Chelsea-Manchester City, des centaines d’entre eux sont sortis dans les rues pour s’étreindre et s’embrasser, tandis que les voitures défilaient klaxons enfoncés. 

Pour la 32e journée, Liverpool affrontera dans une semaine Manchester City, un match qui aura des airs de passation entre deux équipes qui écrasent le championnat depuis deux ans.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent