Problèmes de sécurité et supporters trop bouillants, une tournée en Tunisie pas si détendue pour le PSG

Problèmes de sécurité et supporters trop bouillants, une tournée en Tunisie pas si détendue pour le PSG
Football
DirectLCI
REPRISE - Si sur le terrain les Parisiens n'ont eu aucun problème à disposer du Club Africain en amical mercredi soir (3-0), en dehors l'ambiance à parfois été plus pesante.

Drôle de rentrée. Même si ce séjour tunisien était bref, les Parisiens sont arrivés mardi soir et repartis un peu plus de 24 heures plus tard, ils ont tout de même eu le temps de faire énormément de choses. Mais surtout de constater que l'ambiance au pays d'où est origine la famille d'Hatem Ben Arfa est quelque peu tendue. Et malgré le maintien de l'Etat d'urgence, après des attaques djihadistes sanglantes il y a un an, les dirigeants du PSG se sont par ailleurs étonnés de quelques failles de sécurité durant leur périple. 

Jets de sièges, de fumigènes et sortie de stade sous escorte policière

Tout a commencé par une première conférence de presse écourtée mercredi soir à cause du retard pris par le trafic aérien et menée dans une cohue médiatique beaucoup moins maîtrisée qu'à l'accoutumée. Cela s'est ensuite poursuivi le lendemain, avec un premier entraînement annulé officiellement pour des raisons de fatigue des joueurs, mais aussi, et c'est Le Parisien qui l'affirme, pour "des raisons de sécurité". La sécurité, justement, a été le gros point noir du match amical remporté mercredi soir par le PSG sur le Club Africain (3-0). Avec, en tribune du Stade olympique de Radès, des supporters tunisiens très chauds. Trop chauds, même, lorsqu'en seconde mi-temps, ils ont commencé se sont jeté des sièges et des fumigènes à la figure, faisant d'ailleurs au moins un blessé d'après les médias locaux. 

Une ambiance électrique, donc, qui a incité les dirigeants parisiens à faire presser le pas aux joueurs et staff après le coup de sifflet final. Ces derniers ont d'ailleurs zappé les obligations protocolaires (notamment la remise d'un trophée...) et médiatiques, avant d'être escortés un par un jusqu'au bus du club par des policiers. Pas amical du tout.

En vidéo

PSG : A quoi pourrait ressembler l'équipe après les fêtes ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter