PSG : "Adrien Rabiot n'est pas du tout inquiet pour Alec Georgen"

PSG : "Adrien Rabiot n'est pas du tout inquiet pour Alec Georgen"

INTERVIEW - L'association "les Titis du PSG" a un partenariat avec la CFA du Paris Saint-Germain. Son président et fondateur, Anthony Vivien, a même été le conseiller d'Alec Georgen, ce latéral droit de 17 ans qui vient tout juste d'intégrer le groupe professionnel et a été convoqué par Laurent Blanc pour le quart de finale de Coupe de France à Saint-Étienne, ce mercredi soir. Pour metronews, il brosse le portrait de cette graine de champion, qui gagne déjà à être connue.

Une carrière bascule parfois sur des détails, comme des âneries balancées par mégarde sur un réseau social. Deux carrières aussi. Ainsi, pendant que Serge Aurier, titulaire indiscutable au poste d'arrière droit de l'équipe première du PSG, se voyait contraint d'intégrer temporairement la CFA, le titulaire indiscutable de cette dernière faisait le chemin inverse. Résultat : une première convocation dans le groupe professionnel pour Alec Georgen, 17 ans, en vue du quart de finale de Coupe de France à Saint-Étienne, ce mercredi soir. Anthony Vivien, fondateur de l'association "les Titis du PSG", qui suit les jeunes pousses parisiennes au plus près, le connaît bien. Et pour cause : il a été le conseiller du joueur pendant trois ans, avant que celui-ci ne rejoigne, récemment, l'écurie de Mino Raiola.

Qui est Alec Georgen ?
C'est un petit garçon à la tête bien remplie. On suit les jeunes du PSG depuis le milieu des années 1990 et c'est lui qui m'a fait la plus forte impression en termes de restrictions, de discipline dans la vie de tous les jours. Il est hyper mature pour son âge. Je n'avais jamais vu ça. Ça se voit dans son jeu. Il a des parents qui sont chefs d'entreprise et opticiens. Ils lui ont donné une éducation stricte et lui ont bien fait comprendre que le foot n'était pas un motif pour mettre de côté ses études (il est en terminale S, ndlr). Il est très protégé et suivi. On sent chez lui des valeurs de respect, à travers sa politesse. Je ne suis pas étonné par ce qui lui arrive. C'est un perfectionniste, un éternel insatisfait. Ses facultés de remise en cause font sa force.

C'est quand même très rare, dans ce PSG-là, de voir un joueur de 17 ans signer pro, non ?
Si, mais ça s'explique aussi par la jurisprudence Kingsley Coman (qui a quitté le PSG pour la Juventus en 2014 sans signer de contrat pro avec son club formateur, ndlr). Ça a fait très mal au PSG, rien qu'au niveau de l'image de sa politique de formation. Donc quand tu as un champion d'Europe U17 comme Alec, tu le fais signer pour le bloquer, tout simplement. S'il n'était pas champion d'Europe, je suis persuadé qu'il n'aurait pas signé pro.

Mentionné mardi sur un post Instagram de David Luiz, signe d'une intégration réussie

Avec la mafia francaise en direction de Saint Etienne ! ✈️@kurzawa_20 @adrienrabiot_25 @blaisematuidiofficiel @c_nkunku33 @augustin_29 @alecgrg

Une photo publiée par David Luiz (@davidluiz_4) le

Et sur le plan du jeu, quelles sont ses caractéristiques ?
C'est un joueur très intelligent, dans la lecture du jeu et l'anticipation. Après, moi, je l'ai toujours surnommé "Aleczinho" parce qu'il a un côté brésilien. À Clamart, il jouait attaquant et d'année en année, il est descendu jusqu'à être repositionné latéral droit ou gauche à son arrivée en préformation au PSG (en 2011, ndlr). Du coup, il est hyper polyvalent et porté vers l'avant. C'est ce qui fait tout son charme. Sa valeur ajoutée, c'est la dernière passe. Ce qu'on demande de plus en plus à un latéral. En fait, il me fait penser à Maxwell. Toutes ses interventions sont propres. Il tacle très peu et défend debout.

Son entraîneur avec les U19 du PSG, François Rodrigues, a indiqué à  Goal  qu'il n'était pas très bon centreur...
Je trouve qu'il s'est vraiment amélioré cette année, au point de franchir un cap. On a pu le voir la semaine dernière contre Middlesbrough (en 8e de finale de la Youth League, la Ligue des champions U19, ndlr), où il a beaucoup apporté à ce niveau-là.

Et défensivement ?
Il n'entre pas toujours bien dans ses matchs. Contre les Anglais, il a perdu un ou deux ballons chauds dans le premier quart d'heure. Des fois, il est en mode diesel. Mais quand il est lancé, il est lancé. Alors on n'est jamais inquiet, on sait qu'il va se rattraper. Le fait d'avoir été en CFA l'a aussi beaucoup aidé sur le plan de la communication. À la base, c'est plutôt quelqu'un de réservé. Et maintenant on le voit parler aisément avec des joueurs bien plus âgés que lui. Il gagne en confiance.

À LIRE AUSSI >>  La défaite contre Lyon, l'absence de Verratti à Saint-Etienne et Chelsea qui approche... Les soucis de Blanc et du PSG

A-t-il le niveau pour un match de Ligue 1 ou de Coupe de France ?
(Il hésite longuement) Un match à Geoffroy-Guichard, je ne sais pas (rires). Il ne connaît pas encore bien ce que peut être un vestiaire pro. Il lui manque encore les automatismes avec les autres professionnels et un véritable temps d'entraînement. Ça fait très peu de temps qu'il s'entraîne avec les pros (il fait des allers-retours depuis janvier, ndlr). Donc il doit encore s'intégrer durablement.

Mais si Laurent Blanc le convoque, c'est bien que lui estime que oui...
C'est sûr, au même titre que Jean-Kevin (Augustin). Il faut dire qu'il serait entouré de joueurs de classe mondiale, ça peut faciliter les choses et rendre ses petites erreurs moins voyantes. Dans le PSG d'il y a quatre ou cinq ans, ça aurait été autre chose. Il aurait pu être pointé du doigt. Et puis nous, aux Titis du PSG, on a tendance à voir ces jeunes joueurs comme nos bébés (rires). Après, j'en ai discuté avec Adrien (Rabiot, lui aussi lancé dans le grand bain à 17 ans, ndlr), hier (mardi) au téléphone, et il m'a confié qu'il a tout de suite senti chez lui un tempérament adapté au haut niveau. Il a vu quelqu'un de calme et déjà très concentré. Il n'est pas du tout inquiet pour lui.

Suivez toute l'actualité des équipes de jeunes du PSG sur  le site des Titis

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : les Français réticents à utiliser le vaccin Moderna, dont on aura pourtant besoin pour la 3e dose

EN DIRECT - Covid-19 : 10 millions de Français ont fait leur dose de rappel, selon Olivier Véran

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

VIDÉO - Indonésie : l'éruption du volcan Semeru fait fuir des milliers d'habitants de Java paniqués

Saône-et-Loire : une adolescente meurt électrocutée avec le chargeur de son téléphone portable

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.