PSG - Ajax Amsterdam : Ezequiel Lavezzi, l'ambianceur du vestiaire

PSG - Ajax Amsterdam : Ezequiel Lavezzi, l'ambianceur du vestiaire

FOOTBALL - Apparu en meilleure forme que ces dernières semaines et auteur du but de la victoire du PSG vendredi à Metz (2-3), Ezequiel Lavezzi devrait de nouveau être titularisé par Laurent Blanc mardi soir face à l'Ajax d'Amsterdam. L'Argentin a beau être le moins technique des attaquants parisiens, il reste une option privilégiée pour sa capacité à fédérer.

On n'a jamais bien su si c'est l'ambiance dans un groupe qui amène les bons résultats ou si c'est l'inverse. Quoi qu'il en soit, l'une va très rarement sans les autres et compter un joyeux drille dans son effectif est un atout non négligeable. Le PSG a cette chance car Ezequiel Lavezzi fait partie de cette caste. L'attaquant argentin devrait débuter mardi soir en Ligue des champions face à l'Ajax, dans un match décisif pour conserver la tête du groupe F, que convoite aussi Barcelone. Et cette titularisation, il la doit aussi et sans doute à sa bonne humeur contagieuse.

Mi amigo Dady!!

Une vidéo publiée par Pocho (official) (@pocho22lavezzi) le

Car, après une préparation tronquée par le Mondial brésilien puis une reprise retardée par une lésion aux ischio-jambiers droits, "Pocho" peine à retrouver ses jambes de feu. Pourtant, depuis son retour, il se montre quand même décisif : un but  contre Bordeaux (3-0) , une passe décisive  face à Marseille (2-0)  et le but de l a victoire à Metz (2-3)  vendredi. La preuve que son état d'esprit reste sa meilleure arme. Sa légèreté d'esprit pour être exact.

"Pas de sexe ce soir !"

Quel que soit le contexte, Lavezzi ne se prend jamais la tête. Des exemples ? Lors des remises de trophée, il a pris l'habitude de défier le protocole  en décoiffant le président de la Ligue , le toujours très bien peigné Frédéric Thiriez. Et quand ses partenaires se réunissent pour célébrer un but, il en profite pour tirer le nez de Zlatan ou effectuer  un toucher rectal sur Matuidi

En novembre 2013,  il avait carrément fait tomber un caméraman  en s'accroupissant devant lui durant un OM-PSG. Contre Saint-Etienne, la saison dernière, il avait également chambré Cabaye, dépité après s'être blessé au dos : "Pas de sexe ce soir !", lui avait-il lancé, hilare, sur le banc. Plutôt que de s'en offusquer, ses partenaires en redemandent.

"Avec ses blagues, il est devenu un pilier du vestiaire", explique Marquinhos. Tant et si bien que ses entraîneurs lui pardonnent toujours ses approximations techniques. À Paris, où l'équipe compte son lot d'esthètes, cela ne sied par toujours aux supporters mais Laurent Blanc, comme Carlo Ancelotti avant lui, se passe difficilement de cette insouciance. Car si le talent aide à gagner des matches, peu de joueurs sont aussi doués pour faire retomber la pression.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... quel est le profil du fugitif ?

EN DIRECT - Israël intensifie ses frappes sur Gaza, les vols vers l'aéroport de Tel-Aviv détournés

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

"Pass sanitaire" et sortie de l'état d'urgence : les députés votent finalement le texte

Israël sous le choc après la diffusion du lynchage d’un homme en direct à la télévision

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.