PSG-Arsenal : Unai Emery et Marco Verratti décrètent l’état d’urgence

PSG-Arsenal : Unai Emery et Marco Verratti décrètent l’état d’urgence

LIGUE DES CHAMPIONS – Opposé mardi soir à Arsenal pour son entrée en lice, le PSG, qui reste sur une défaite et un embarrassant nul à domicile, se trouve déjà sous pression. Cela tombe bien : c’est peut-être tout ce qu’il lui manquait pour enfin lancer sa saison.

Une fois n’est pas coutume : il s’est passé quelque chose dans l’auditorium du Parc des Princes. Ce lundi, Unai Emery a parlé espagnol en conférence de presse. Une première depuis son arrivée dans la capitale, cet été. Signe que l’entraîneur basque, qui s’est toujours efforcé de répondre dans un français même approximatif aux questions des médias, avait peur de ne pas prononcer les bons mots. Il faut dire que, dans ce PSG, enchaîner deux matchs sans victoire fait désordre. Surtout juste avant de recevoir un cador européen  en Ligue des champions. Alors, à la veille de la réception d’Arsenal, c’est un coach sur la défensive qui s’est présenté. Sans se défausser.

« Je suis entraîneur, a-t-il posé, avant de marquer une pause, comme pour donner un ton solennel à sa déclaration, et de parler de lui à la 3e personne (autre première). Unai Emery est venu avec son expérience. L’exigence est ma valeur absolue. Ce n’est pas différent de mes débuts en Espagne il y a douze ans. » Voilà pour le flot de critiques qui s’est abattu sur lui ces derniers jours. Puis il a ajouté : « Le football a toujours été difficile, même s’il est très joli. On travaille pour s’améliorer, ici comme ailleurs. Aujourd’hui, je suis convaincu que nous allons faire mieux. Et demain (mardi) sera la première opportunité pour faire mieux. » Une dernière phrase prononcée en fixant son interlocuteur, dans un sourire carnassier. 

Lire aussi

    Présent à ses côtés, Marco Verratti, lui, a vigoureusement rejeté l’idée que le PSG vivait actuellement une saison de transition. « Je ne suis pas venu ici pour jouer dans une équipe qui dispute des saisons de transition, a claqué l’Italien. Ce sera une année pour nous améliorer, collectivement et individuellement, pour arriver à de grands résultats. On sait que les objectifs sont très élevés. Et on aime cette pression. » Combien de temps faudra-t-il pour assimiler les changements de staff et dans l’effectif cet été ? « On doit obtenir des résultats tout de suite, a-t-il répliqué du tac-au-tac, déterminé. J’espère que, dès demain (mardi), on  pourra faire un grand match. On commence à comprendre le mode de travail du coach. Je pense que demain, on va en voir plus. »

    Mais au fait, et Arsenal dans tout ça ? Unai Emery : « J’attends un match différent de celui contre Saint-Étienne, parce que c’est une autre équipe, d’autres joueurs, un autre football. Je crois aussi que l’attention des joueurs sera différente. J’attends un grand match. J’espère qu’on va bien jouer, contre cette grande équipe, qui va jouer avec ses caractéristiques, la possession qu’elle aime, et ses joueurs offensifs très techniques. » En clair : les Gunners ne fermeront pas la baraque comme les adversaires en Ligue 1, et devraient offrir quelques espaces. « Ce sera un grand match tactique, prévient ainsi le Basque. Mais ce sera aussi un grand match pour les joueurs, qui devront faire un meilleur match que ceux d’Arsenal individuellement. »

    Marco Verratti, en tant que principal concerné, avait auparavant dit ceci : « Ils (les joueurs d'Arsenal, ndlr) sont habitués à la Ligue des champions, ils la jouent tous les ans depuis longtemps. On sait qu’ils sont dangereux, mais on sait aussi ce qu’on doit faire pour les mettre en difficulté. On connaît la valeur de notre équipe. Et c’est plus facile d’affronter un gros adversaire, parce que tu as tout de suite conscience que, si tu n’es pas à 110%, tu ne vas pas loin. » Manière de reconnaître un relâchement inconscient en L1. « On est ici (au PSG, ndlr) pour jouer ce genre de matchs, a-t-il ensuite confirmé. C’est très bien de jouer Arsenal tout de suite. Parce que là, on doit démontrer à nous-mêmes que nous sommes une grande équipe. »

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

    Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

    Jérusalem : au moins 180 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne

    EN DIRECT - Week-end de l'Ascension, vaccin AstraZeneca... l'appel de Jean Castex

    Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

    Lire et commenter

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.