PSG : Blaise Matuidi a (enfin) prolongé son contrat

FOOTBALL - C'était annoncé, maintenant c'est fait. Blaise Matuidi vient de prolonger le contrat qui le lie avec le PSG jusqu'en 2018, augmentant sensiblement son salaire.

Plus c'est long, plus c'est bon ? Si tel est bien le cas, alors Blaise Matuidi doit sacrément apprécier la nouvelle. Ce mercredi, le PSG a en effet très officiellement prolongé le contrat du milieu international français, qui se terminait au mois de juin, jusqu'en 2018. Une annonce qui survient après cinq mois de tractations , bloquées par le procès mettant aux prises son ancien agent, Jean-Pierre Bernès (également celui de son entraîneur Laurent Blanc), et son nouveau, Mino Raiola (également celui de Zlatan Ibrahimovic). Ce qui laisse penser que les deux hommes sont finalement parvenus à trouver un accord financier, synonyme de fin de leur litige.

Nasser Al-Khelaïfi : "Blaise Matuidi est très important pour le PSG"

Les rumeurs expédiant Matuidi à Manchester City ou à Naples sont donc à ranger aux oubliettes. L'ex-Stéphanois, devenu un rouage essentiel du PSG version Qatar, en profite, au passage, pour tripler son salaire, qui s'élève désormais à 6M€ brut par an. Cette prolongation suit de peu celle de son partenaire au milieu de terrain, Thiago Motta (jusqu'en 2016), et précède celles du gardien français Nicolas Douchez et des défenseurs brésiliens Maxwell et Alex. "Blaise va rester. Il est un élément très important pour nous, avait confié, fin janvier, le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, à metronews . Il aime ce club, il est parisien, sa vie est ici." C'est encore plus vrai aujourd'hui.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 48.000 contaminations en 24 heures, en hausse de 55% sur une semaine

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Cinquième vague : l'épidémiologiste Arnaud Fontanet appelle les Français à réduire leurs contacts de "10 à 20%"

Autriche : une chirurgienne ampute la mauvaise jambe, elle est condamnée à une amende

Affaire Hulot : "La justice ne se rend pas dans les tribunaux médiatiques", réagit Emmanuel Macron

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.