PSG : Blanc ''prendra des décisions'' concernant Cavani et Lavezzi

PSG : Blanc ''prendra des décisions'' concernant Cavani et Lavezzi

FOOTBALL - Parce que les deux joueurs ont manqué le stage à Marrakech et que leur coach veut renforcer son autorité, Edinson Cavani et Ezequiel Lavezzi seront sanctionnés ''sur le plan sportif et du point de vue du club'', a affirmé Blanc. Qui exclut pour l'instant un départ.

Il attend d'eux ''certaines explications''. Laurent Blanc a visiblement peu apprécié l'absence d'Edinson Cavani et Ezequiel Lavezzi au stage que le Paris Saint-Germain effectuait jusqu'à mardi à Marrakech (Maroc). Les deux joueurs ont séché le rendez-vous, pour des raisons plus ou moins excusables. Le premier aurait eu des problèmes de correspondance d'avion, comme Javier Pastore, lequel a pourtant réussi à rejoindre ses coéquipiers avec un peu de retard. Le second semblait absent 'pour raisons personnelles'... avant d'être vu sur les plages uruguayennes, apparemment pas malheureux.

Tous les deux sont attendus jeudi, à Paris, pour retrouver le groupe parisien. S'il leur est bien permis de reprendre avec le reste de leurs coéquipiers. Car après la victoire du PSG face à l'Inter Milan en match amical mardi (1-0) , Laurent Blanc a affirmé qu'il se montrerait très ferme avec ses deux joueurs. ''On va attendre, dès qu'ils arrivent, certaines explications'', a expliqué sur beIN Sports le coach à la touillette, qui n'hésitera pas, dit-il, à ''prendre des décisions sur le plan sportif mais aussi du point de vue du club''. Ce qui peut signifier une mise à l'écart de quelques jours, une grosse amende et un sérieux tirage d'oreille par la direction.

Cavani et Lavezzi ne sont pas sur le départ, assure Blanc

Laurent Blanc le sait, il ne peut pas se coucher cette fois. Après la fin d'année 2014 difficile en Championnat (défaite à Guingamp, nul face à Montpellier, 3e place à la trêve ) comme en Ligue des champions (1e place du groupe cédée à Barcelone et 8e de finale qui s'annonce compliqué face à Chelsea), l'entraîneur a annoncé davantage de rigueur et la fin de 'passe-droits' avec certains joueurs (Thiago Silva, Thiago Motta). ''La rigueur, il faut l'avoir toute la semaine. On l'a déjà mais on peut l'avoir encore plus et c'est sur cet axe que l'on mettra l'accent'', a-t-il encore affirmé mardi soir.

Cavani et Lavezzi constituent donc les exemples parfaits pour un Blanc qui se veut Père Fouettard. Mais pas fou non plus. Oui, le cas des deux joueurs est ennuyeux. ''Mais on ne peut pas affirmer qu'ils sont sur le départ'', promet le Cévenol.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Israël intensifie ses frappes sur Gaza, les vols vers l'aéroport de Tel-Aviv détournés

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... quel est le profil du fugitif ?

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

"Pass sanitaire" et sortie de l'état d'urgence : les députés votent finalement le texte

Israël sous le choc après la diffusion du lynchage d’un homme en direct à la télévision

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.