PSG : Cavani dissipe enfin le "malaise"

Football

FOOTBALL - Mutique depuis de longues semaines avant et après les matches du PSG, l'attaquant uruguayen est finalement revenu publiquement sur ses déclarations polémiques du mois d'avril dernier, où il s'était plaint de son positionnement sur une aile.

"Ce système de jeu plaît à tous les joueurs sauf un." Par cette déclaration, qui n'avait rien de neutre, Laurent Blanc, l'entraîneur du PSG, avait confirmé à tout un chacun, le 20 septembre dernier, l'aigreur encore ressentie par Edinson Cavani . Questionné sur un éventuel changement de schéma après le nul à Amsterdam (1-1) trois jours auparavant, l'Uruguayen avait grincé : "Non, c'est très bien comme ça !" Depuis, El Matador va mieux (2 buts lors des 3 derniers matches). Mais il n'a pas encore tout à fait fini de traîner comme un boulet le fameux entretien accordé à L'Equipe en avril , dans lequel il se plaignait de son positionnement sur une aile alors que lui voulait évoluer en pointe aux côtés de Zlatan. C'est pourquoi il a voulu le purger mercredi soir.

"Ce qui s'est passé, c'est ce que tout le monde sait, a-t-il en effet confié à la radio uruguayenne AM1010 . Une fois que j'avais dit ce que j'avais à dire, il fallait trouver une solution. Le président a exprimé toute sa confiance en moi. Il n'y avait finalement pas d'autre réponse que celle-là... Après, il fallait juste que je donne le meilleur de moi-même. Cette année, tout va bien. Je reste calme pour éviter ce qu'il s'est passé l'an dernier. Ne me faites surtout pas dire du mal de mon club. Je suis très bien à Paris, la ville est magnifique, les gens sont adorables et le club me soutient et me protège." À croire que tout ce qu'il voulait, c'était une preuve d'amour...

Cavani : "J'ai toujours respecté les décisions de Laurent Blanc"

Pour le reste, l'ex-buteur du Napoli a tenu à tordre le cou à ce qui pu être écrit à son sujet. " Des gens ont dit que je ne m'entendais pas avec mes partenaires , que ça n’allait pas bien avec Blanc pour cette raison (ses déclarations, ndlr). Mais j'ai toujours respecté les décisions techniques, assure-t-il. Je n'ai jamais demandé d’explications sur la position où on m'alignait. Quand le coach me demandait un coup de main dans une position où je suis moins à l’aise ou quand il m’a envoyé sur le banc parce que je n’avais pas été bon, je n'ai rien demandé. J’ai toujours travaillé."

Cette interview du mois d'avril, juste avant le quart de finale de Ligue des champions contre Chelsea , était donc sa manière à lui de réclamer ces explications qui lui manquaient. Ce qu'il n'avait pas prévu, c'est le mécontentement général que ses propos allaient générer. "Ces déclarations ont créé un malaise mais elles ne s'adressaient pas au coach, au président ou à qui que ce soit. Je leur ai juste expliqué mon malaise mais cela ne veut pas dire que je n’ai pas une relation normale avec eux, précise-t-il ainsi. Parfois, dans le football, il y a des situations qui ne peuvent conduire qu'à des problèmes. Mais on peut aussi se manifester pour trouver une solution." Voici précisément l'origine du malentendu : pour le PSG, il n'y avait aucun problème avec lui... jusqu'à ces déclarations.

Lire et commenter