PSG-CHELSEA (2-1) : Marquinhos n'a pas fait oublier Serge Aurier

PSG-CHELSEA (2-1) : Marquinhos n'a pas fait oublier Serge Aurier

LIGUE DES CHAMPIONS - On s'est demandé dans quelle mesure l'absence de Serge Aurier allait peser dans ce 8e de finale aller entre le PSG et Chelsea (2-1), ce mardi soir. Alors on a porté nos yeux sur Marquinhos, depuis les tribunes du Parc des Princes.

On était quand même un peu inquiet, aux abords du Parc des Princes. Dans les deux heures qui ont précédé le 8e de finale aller entre le PSG et Chelsea (2-1), ce mardi soir, aux Trois Obus et au Bistro de la Reine, deux fameux points de ralliement des supporters parisiens avant les matchs, on n'affichait pas l'assurance habituelle. Julien, 28 ans : "Marquinhos va apporter plus défensivement mais offensivement, ce sera plus limité." Frédéric, 46 ans : "J'aurais préféré que Laurent Blanc aligne Van der Wiel, qui reste sur de très bonnes prestations, alors que Marquinhos n'est pas un vrai joueur de côté." Paris a beau avoir bâti à coups de millions l'un des plus beaux effectifs d'Europe, remplacer Serge Aurier, mis à pied par son club dimanche, n'allait pas de soi. La rencontre l'a prouvé.

À LIRE AUSSI >> Quand Serge Aurier prétendait avoir retenu la leçon


Et c'est d'ailleurs sans doute pour cela que le public du Parc, particulièrement en verve, a immédiatement donné de la voix pour encourager le Brésilien. Sur son premier ballon, au bout de 25 secondes, quand il a pris le meilleur sur Pedro de l'épaule pour obtenir une touche. Puis sur une remise de la tête, très applaudie, et pas si anodine, alors que les Blues pressaient déjà à hauteur du rond central. Il faut aussi dire que le défenseur central de métier connaît ce poste de latéral droit, pour l'avoir notamment occupé face à cette même équipe de Chelsea durant une nuit magique à Stamford Bridge l'an passé, conclue par une qualification au même stade de la compétition.


Mais, on insiste, cela n'allait pas de soi. Ainsi, Marquinhos n'a jamais hésité à prendre son couloir, y compris sur les phases sans ballon, mais il a toujours semblé chercher le bon positionnement, quand Maxwell le trouvait et faisait avancer son équipe à chaque mouvement. À la 8e, Matuidi l'a, par exemple, cherché en vain dans la profondeur. Comme Di Maria, vingt minutes plus tard, contraint de revenir sur ses pas, faute de soutien. L'association avec l'Argentin n'a globalement pas fonctionné, parce que le seul volontarisme et les innombrables passes en retrait du Brésilien ne pouvaient pas suffire, dans une rencontre où Paris devait faire le jeu... En privilégiant les côtés.

"Là il manque Aurier, ce n'est pas exactement la même qualité de centre."


À son crédit, tout de même : deux interceptions bien senties, quand Baba et Pedro combinaient intelligemment dans son territoire ; des duels remportés, le plus souvent dans l'axe (forcément) ; un centre du droit contré à la 21e puis une reprise du gauche manquant de peu de trouver Thiago Motta ; un centre-tir devant le but puis une frappe dangereuse, de 20 mètres, repoussée in extremis par la défense des Blues en début de seconde période ; un sauvetage après une sortie aventureuse de Trapp à la 77e ; un face-à-face avec Courtois, annihilé par le portier belge à la 84e


À la 29e, bien servi dans la profondeur, il distillera un centre mollasson, faisant dire au confrère assis à côté de nous : "Là il manque Aurier, ce n'est pas exactement la même qualité de centre." Juste avant de faire taire son détracteur dans la foulée, en trouvant la tête d'Ibrahimovic d'un centre millimétré. Ce qui résume assez bien son match, pas vraiment mauvais, mais pas vraiment bon non plus. Qui laisse en bouche comme un goût de reviens-y. Un détail nous restera en mémoire : juste après l'ouverture du score d'Ibrahimovic, à la 39e, toute l'équipe du PSG le célèbre... À l'exception notable de Thiago Silva, le bras autour des épaules de Marquinhos, pour lui souffler des consignes à l'oreille. Non, vraiment, cela n'allait pas de soi.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages et aux vents forts : 18 départements en vigilance, risque de "phénomène violent"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.