PSG-Chelsea, un bon ou un mauvais tirage?

PSG-Chelsea, un bon ou un mauvais tirage?

Football
DirectLCI
LIGUE DES CHAMPIONS - Faut-il se réjouir ou au contraire craindre le pire devant la perspective d'un double affrontement entre le PSG de Laurent Blanc et le Chelsea de José Mourinho en quarts de finale ? Metronews a posé la question à Darren Tulett, le plus français des journalistes anglais.

Le PSG ne sait pas sur quel pied danser. Un survol de Twitter permet en tout cas d'établir que ses supporters oscillent entre confiance et méfiance, sans pencher d'un côté ni de l'autre. On savait qu'il valait mieux éviter le Bayern Munich et le Real Madrid. Et que tomber contre un Manchester United en crise ou un Dortmund privé de son meilleur buteur, Lewandowski, suspendu à l'aller, aurait été une bonne affaire. Mais en réservant le Chelsea de Mourinho aux Parisiens, le tirage au sort a offert, ce vendredi, au seul club français encore en lice au stade des quarts de finale de la Ligue des champions, un adversaire au pouvoir de nuisance particulièrement difficile à évaluer.

"Chelsea est très difficile à jouer, nous oriente Darren Tulett, présentateur anglais de l'émission Sports Night, du lundi au jeudi soir sur BeIN Sports. Avec des guerriers comme Terry, Cahill, Ivanovic et Azpilicueta, c'est très costaud derrière. Ils ont aussi des joueurs qui savent mettre le pied au milieu. Et devant, même si Eto'o n'est plus si jeune, il est toujours capable de marquer des buts." Une équipe complète, donc. Qui devrait débarquer à Paris avec une défense en béton armé. Et comme l'équipe de Laurent Blanc a pour habitude de se positionner très haut, quelle que soit la stratégie de l'adversaire, elle peut s'attendre à se faire contrer dans des proportions encore jamais connues cette saison.

"Même en Angleterre, les gens voient le PSG remporter la Ligue des champions"

"Le plus gros danger pour le PSG, ce sont les trois joueurs qui sont juste derrière la pointe : Hazard, qui est génial cette saison, plus Oscar et Willian, qui travaillent beaucoup. Ce sont les milieux offensifs parmi les plus dangereux en Europe aujourd'hui", confirme Tulett, qui situe donc le point fort des Blues à l'endroit même du cœur du jeu parisien, c'est-à-dire son milieu à trois. Avant de se focaliser sur un autre point crucial : "Mourinho a un talent extraordinaire pour sublimer les qualités de ses hommes et pour faire déjouer les adversaires." Surtout un adversaire dont le jeu s'inspire directement du Barça de Guardiola, que le technicien portugais a su neutraliser plusieurs fois dans les derniers tours de Ligue des champions.

Comme si tout cela ne suffisait pas, rappelons que le "Special One" connaît mieux que personne l'influence de Thiago Motta, métronome et architecte de ce PSG, qu'il avait fait venir à l'Inter pour lui confier les clés de son milieu de terrain. Faut-il en déduire que l'équation est insoluble pour Paris ? "Non, c'est une saison de transition pour Chelsea, malgré sa place de leader en Championnat, nuance Tulett. Je ne suis pas sûr que les Blues soient capables d'aller beaucoup plus loin que les quarts. Paris peut les éliminer. C'est d'ailleurs la première fois que je vois un club français capable d'éliminer un club anglais. Le PSG s'est invité dans ce club très réduit des gros prétendant au titre. Même en Angleterre, les gens le pensent. C'est un signe des gros progrès de ce club."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter