PSG : Al-Khelaïfi ne veut "plus voir de comportements de stars"

Football

MISE AU POINT - Dans une interview à France Football, qui en a laissé paraître un extrait dimanche 16 juin, le président du PSG a fait comprendre qu'il ne tolèrerait plus les caprices de ses joueurs, quels qu'ils soient.

Faut-il croire que la saison décevante du PSG, couronnée d'un seul titre de champion de France, a épuisé la patience de son président ? Toujours est-il que, après une saison ponctuée d'une nouvelle élimination prématurée en Ligue des champions et d'une défaite en Coupe de France, Nasser al-Khelaïfi tape du poing sur la table, dans une interview à paraître mardi 18 juin dans France Football

Lire aussi

"S'ils ne sont pas d'accord, les portes sont ouvertes. Ciao !"

Après une semaine mouvementée, ponctuée par le départ du directeur sportif Antero Henrique, remplacé par Leonardo (qui avait occupé le poste de 2011 à 2013), le président, qui doit également gérer une mise en examen pour "corruption active", semble vouloir adresser un message de fermeté à son vestiaire. "Je me suis rendu compte que des changements étaient indispensables, sinon on allait nulle part", pose-t-il notamment. Si France Football ne dévoile qu'un extrait de son long entretien, difficile de ne pas penser aux sorties de route de certains de ses joueurs, et pas des moindres. 

L'appel de Kylian Mbappé à se voir confier plus de responsabilités, quitte à ce que ce soit ailleurs qu'au PSG, qui a jeté un froid lors de la remise des trophées UNFP ? Les multiples façons que Neymar a trouvé de se faire remarquer en dehors du terrain ? Accusation de viol, double suspension, par l'UEFA et la FFF, privilèges pas forcément compris par ses partenaires ? "Les joueurs vont devoir assumer leurs responsabilités encore plus qu'avant. [...] Ils ne sont pas là pour se faire plaisir. Et s'ils ne sont pas d'accord, les portes sont ouvertes. Ciao ! Je ne veux plus avoir de comportements de stars".

"Leo, c'est mon gars"

Pour ce faire, Nasser al-Khelaïfi compte très fortement sur le retour de Leonardo au poste de directeur sportif. Le Brésilien, architecte du projet qatari à Paris, sera un point d'appui précieux pour que l'institution du club parvienne enfin à être plus forte que ses principaux joueurs : "En deux minutes, l'affaire a été réglée entre nous. [...] Leo, c'est mon gars. Il est incroyable, j'ai une confiance totale en lui", assure le président. Au point d'annoncer qu'il lui confiera "tous les pouvoirs sportifs". Un message à l'entraîneur Thomas Tuchel ? L'Allemand s'est régulièrement opposé aux décisions mercato de la précédente direction sportive, en critiquant notamment l'absence de recrutement de numéro 6. 

Voir aussi

"Son autorité naturelle va faire du bien à tout le monde, notamment aux joueurs", se persuade également al-Khelaïfi. Un écho au commentaire du défenseur du PSG Marquinhos qui avait, lui aussi, observé un certain relâchement dans l'organisation et espérait, depuis le Brésil où il dispute la Copa América, que le champion du monde 1994 allait "réorganiser la maison pour qu'on puisse aller vers l'avant".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter