PSG : Di Maria, une méforme qui agace

PSG : Di Maria, une méforme qui agace

Football
DirectLCI
DÉCEPTION – Une nouvelle fois décevant lors de la déroute du PSG à Montpellier (0-3), à samedi, Angel Di Maria concentre les critiques. Au point d’agacer ses dirigeants, d'après L'Equipe, alors qu’un match important de Ligue des champions contre Ludogorets se profile, ce mardi, suivi du choc contre Nice, dimanche.

Avec le départ de l’égotique Zlatan Ibrahimovic l’été dernier, Angel Di Maria aurait pu endosser ce rôle de leader laissé vacant par le Suédois mais le milieu offensif déçoit, dans les grandes largeurs, depuis le début de saison. Contre Montpellier, il a traversé la rencontre comme une ombre : fuyant les duels et sans réaction face à la claque administrée par le MHSC (0-3). Et à force d’enchaîner les matchs sans relief, si ce n’est avec un relatif impact statistique (2 buts, 7 passes décisives toutes compétitions confondues), selon L’Equipe, le rendement de l’Argentin commence à agacer ses dirigeants, qui ont misé 63 millions d’euros à l’été 2015 après un premier rendez-vous manqué un an plus tôt. 

Ludogorets et Nice, deux matchs pour redresser la barre

Sa première saison dans la capitale avait été aboutie (15 buts, 24 passes décisives), excepté le couac contre Manchester City (2-2, 0-1) en quarts de finale de la Ligue des champions mais cet exercice cuvée 2016-2017 est pour l’instant décevant. Une frustration renforcée par l’attitude du joueur, concernant notamment son repli défensif (une donne importante dans les préceptes de jeu d’Unai Emery) alors que son pendant, Lucas, n’y rechigne pas et permettent au Brésilien d’atténuer ses performances cahin-caha. Jusqu’à présent, le technicien espagnol lui a maintenu sa confiance contre vents et marées d’autant que la concurrence de l’ancien Madrilène incarnée par Jesé et Ben Arfa ne permet pas encore de redistribuer les cartes. 

Lire aussi

Une semaine importante attend le PSG avec la réception de Ludogorets, ce mardi, en C1 pour assurer la première place de son groupe avant le choc en L1 contre le leader niçois, dimanche, au Parc des Princes. Revoir le Di Maria de la saison dernière sur ces deux rencontres importantes serait un premier pas pour lui permettre de commencer à restaurer la confiance qu’il a ébranlée auprès de ses dirigeants. Eux, qui voyaient en lui le joueur capable de faire passer un cap au Paris Saint-Germain sur la scène européenne grâce au rôle prépondérant qu’il a joué dans la conquête de la dixième Ligue des champions de l’histoire du Real Madrid en 2014. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter