PSG : Edinson Cavani, Ezequiel Lavezzi, deux absences qui interpellent

Football

FOOTBALL – Ezequiel Lavezzi et Edinson Cavani ne seront pas du stage au Maroc avec le Paris Saint-Germain. Absents pour "raisons personnelles", ils devraient être présents à Paris à partir de jeudi. Ces deux indisponibilités font tâche alors que le PSG reprend le chemin de l'entrainement...

Laurent Blanc avait annoncé en conférence de presse dimanche matin "qu'il n'y aurait plus de passe-droits" au sein même de l'effectif du Paris Saint-Germain. Si le coach parisien n'est pas le seul décideur, loin de là, il a eu la mauvaise surprise de voir Ezequiel Lavezzi et Edinson Cavani absents du stage hivernal qui se tient à Marrakech jusqu'à mardi soir. Alors que les joueurs sud-américains, ainsi que Lucas Digne, sont arrivés seulement dimanche soir au Maroc, les deux anciens du Napoli se rendront directement à Paris jeudi sans passer par la case Marrakech selon le Parisien.

Si le quotidien francilien explique leurs absences par des "raisons personnelles", le cas d'Ezequiel Lavezzi semble un peu plus épineux que cela . Selon Sky Italia, l'international argentin sécherait ce stage au Maroc afin de négocier son départ vers l'Inter Milan dès le mercato hivernal. Si un transfert définitif semble avoir les faveurs de "Pocho", un prêt avec option d'achat obligatoire est également envisageable. Avec un salaire annuel estimé à plus de 5 millions d'euros, le PSG pourrait alors passer à l'action sur le marché des transferts et lui trouver un remplaçant rapidement. En ce qui concerne l'attaquant uruguayen, ce n'est pas une première, puisqu'il avait déjà loupé la reprise en juillet dernier...

Nasser Al-Khelaifi, toujours absent

Les absences de Lavezzi et Cavani au Maroc peuvent également poser problème au niveau du management imposé par le staff et la direction du Paris Saint-Germain depuis le début de saison. On attendait plus de fermeté de la part du coach parisien, force est de constater qu'il faudra sûrement attendre que la saison reprenne pour que les premiers effets se fassent ressentir. Mais Blanc n'est pas le seul à devoir être pointé du doigt.

L'absence du président du PSG, Nasser Al-Khelaifi lors de ce stage interpelle également . Souvent jugé trop proche des stars du vestiaire parisien, des sanctions et des mesures fortes devront être prises par "NAK" à l'encontre de Lavezzi et Cavani s'il souhaite faire régner l'autorité. Des méthodes rarement utilisées par le dirigeant qatari, qui privilégie plus généralement l'apaisement. Suite au départ de Leonardo en août 2013, le poste de directeur sportif reste vacant depuis tout ce temps, et il est évident qu'un lien s'est cassé entre la partie sportive et administrative du club parisien ce qui laisse une grande liberté aux cadres du PSG.

Que ce soit à Paris ou à Marrakech, le club parisien vit des heures mouvementées. Il aura l'occasion de retrouver un peu de calme et de se concentrer sur le domaine sportif mardi soir (20h), lors du match face à l'Inter Milan. Le PSG en a bien besoin en ce moment.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter