PSG : et si Zlatan disputait la finale de la Coupe de la Ligue le 19 avril ?

PSG : et si Zlatan disputait la finale de la Coupe de la Ligue le 19 avril ?

DirectLCI
FOOTBALL - L'indisponibilité de la star suédoise rythme désormais le quotidien du PSG. Oscillant entre tension et espoir, le club envisage ainsi de raccourcir les délais de cicatrisation de sa lésion à la cuisse afin de permettre à Zlatan Ibrahimovic de retrouver les terrains à l'occasion de la demi-finale retour de la Ligue des champions, le 29 ou le 30 avril, voire dix jours plus tôt, lors de la finale de la Coupe de la Ligue contre l'OL. Explications.

Là où Zlatan passe, il se passe quelque chose. Victime d'une lésion à la cuisse droite (un claquage dans le jargon) lors du quart de finale aller de Ligue des champions entre le PSG et Chelsea (3-1) mercredi, la star a assisté à la victoire (3-0) des siens samedi contre Reims en Ligue 1 depuis la "corbeille" du Parc des Princes, entre l'un de ses fils endormi et l'autre absorbé par une tablette, entourés de VIP. Puis d'un coup, à la 80e minute, la petite troupe s'en est allé, une caméra de Canal+ filmant le papa... courir dans les escaliers derrière ses rejetons. Et quelques minutes plus tard, Éric Rolland, le médecin du club parisien, révélait qu'Ibra pourrait être rétabli plus tôt que prévu.

On comprend ainsi pourquoi Paris maintient depuis vendredi le plus grand flou médical autour du bobo de son meilleur buteur. Tout juste le club a-t-il bien voulu communiquer, après les premiers examens passés par le géant suédois, sur "l'existence d’une lésion musculaire au niveau du biceps fémoral droit" mais sans donner d'autre détail, ni même confirmer la durée d'indisponibilité d'un mois minimum habituelle pour ce type de blessures. Il faut aussi dire que les cas varient. À titre d'exemples, victimes de lésions comparables au cours de la saison, Thiago Silva avait eu besoin de six semaines et demie pour revenir, alors qu'Edinson Cavani, lui, recourait après quatre semaines.

Le PSG engage une course contre la montre pour le guérir au plus vite

Mais pour Zlatan, la convalescence pourrait être plus courte ! "On va voir cette semaine comment il réagit, positivait en effet Éric Rolland samedi. Et on fera un point vendredi." Date des nouveaux examens que passera l'attaquant, à partir desquels le médecin établira un protocole de soins et un premier calendrier en vue d'une reprise. Le staff médical parisien mise sur le fait que la lésion du Suédois se situe plus bas sur la cuisse que dans les cas de Thiago Silva ou Cavani et que sa cicatrisation soit donc plus rapide. D'ailleurs, selon Le Parisien , Ibra s'est montré particulièrement rassurant avec ceux qui sont venus prendre des nouvelles auprès de lui ces derniers jours.

Reste que ladite lésion est sérieuse et qu'anticiper le retour du maître à jouer représenterait une prise de risques. Mais la Suéde ne participant pas à la Coupe du monde au Brésil (12 juin-13 juillet), le club serait prêt à tenter le coup, pour que Zlatan prenne part à une éventuelle demi-finale retour de Ligue des champions, le 29 ou le 30 avril. Et dans le cas où Paris se ferait éliminer mardi à Chelsea, il s'agirait même de lui faire disputer la finale de la Coupe de la Ligue, au Stade de France contre l'OL, le 19.

La direction du PSG essaie, dans ce but, de convaincre son joueur de partir se soigner à Doha (Qatar), dans la clinique Aspetar, nouvelle Mecque de la médecine sportive. Mais Ibra pourrait tout aussi bien opter pour la Suède, afin de travailler avec un physiothérapeute qu'il connaît depuis plus de dix ans, voire pour Munich, où il a consulté jeudi le docteur Müller Wohlfahrt. Une sommité aux méthodes controversées qui vient de remettre Gregory Van der Wiel sur pied.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter