PSG : face à Bordeaux, Marquinhos peut-il écarter la concurrence ?

Football

FOOTBALL – Souvent placé sur le banc des remplaçants, Marquinhos devrait être titularisé mercredi soir face à Bordeaux lors des 16èmes de finale de la Coupe de France. L'occasion pour le Brésilien de faire définitivement son trou au sein de l'arrière-garde parisienne ?

Chaque week-end ou presque, c'est la même rengaine pour Marquinhos. Abonné au banc des remplaçants en Ligue 1, le défenseur brésilien assiste, impuissant, aux prestations de son équipe et se contente seulement de jouer le "bouche-trou" lorsque David Luiz et/ou Thiago Silva sont dans l'incapacité de tenir leur place en Championnat. Heureusement pour l'ancien joueur de l'AS Rome, il existe les coupes nationales. Ces dernières font office de véritable bouffée d'air frais pour le joueur âgé de 20 ans, qui grattera encore du temps de jeu mercredi soir sur la pelouse du Parc face à Bordeaux en 16es de finale de la Coupe de France.

Défenseur central, arrière droit, milieu de terrain défensif, Marquinhos a été trimballé un peu partout sur le terrain, mais il a très régulièrement donné satisfaction lorsqu'on lui a donné une chance. Et pourtant, Laurent Blanc n'en fait toujours pas un titulaire indiscutable au sein d'une équipe parisienne qui ronronne depuis le début de saison. En conférence de presse, le coach parisien a dressé un portrait élogieux de l'international brésilien, ce mardi après-midi. Toujours souriant, maniant la langue française quasiment à la perfection, Marquinhos a le profil du gendre idéal. "Marquinhos est un garçon fantastique. Pour un entraîneur, c'est un bonheur d'avoir un joueur avec un tel état d'esprit. Il est toujours dans le positif. Il doit avoir des états d'âme, mais il est toujours à la disposition du collectif", clame Blanc.

Béria : "Marquinhos est hors-norme"

Mercredi soir face aux Girondins de Bordeaux, le joueur arrivé à l'été 2013 en France pour 35 millions d'euros, pourrait de nouveau occuper le couloir droit de la défense, comme face à Montpellier et Saint-Etienne, et profiter de la faiblesse actuelle de Gregory Van der Wiel pour débuter la rencontre. Le latéral néerlandais, auteur d'un but contre son camp dimanche contre Evian, a également "donné" deux penalties cette saison contre Metz et Bastia. Le bilan commence à devenir lourd. Avec Serge Aurier, absent, en raison de la CAN, Marquinhos a réellement un coup à jouer s'il venait à enchaîner une nouvelle prestation de qualité au Parc des Princes.

S'il lui manque encore des automatismes avec Lucas dans le couloir droit sur le plan offensif et peine à trouver ses partenaires sur ses centres, le joueur de la Seleçao apporte de vraies garanties défensives . Franck Béria, spécialiste du poste du côté du LOSC, a fait son choix : entre Van der Wiel et Marquinhos, il n'y a pas photo. Priorité à la jeunesse. "Marquinhos est hors-norme que ce soit dans l’agressivité, ses mouvements, son placement, a t-il déclaré lundi sur beIN Sports. Il a les qualités naturelles pour être présent au bon endroit, en plus d’une bonne anticipation. Cela illustre ses bonnes prestations. Il a encore des progrès à faire sur les relances. Mais j’ai une préférence pour Marquinhos à droite." Il ne reste plus qu'à convaincre Laurent Blanc dorénavant.

Lire et commenter