"Fermez vos gu..." : Daniel Alves s’énerve quand on lui reproche d’avoir favorisé Neymar au détriment de Cavani

"Fermez vos gu..." : Daniel Alves s’énerve quand on lui reproche d’avoir favorisé Neymar au détriment de Cavani

PAS CONTENT – Alors que les deux attaquants stars du PSG, Neymar et Edinson Cavani, ont acté leur réconciliation, leur partenaire, Daniel Alves, s’exaspère qu’on le mêle à leur brouille.

Il y eut, bien sûr, ce penalty manqué par Edinson Cavani, juste après que Neymar lui a demandé de le tirer, dimanche soir, à la 79e minute de PSG-OL (2-0). Un évènement qui a conduit à nommer ironiquement "penaltygate" la brouille qui a suivi entre les deux stars de l’attaque parisienne. 


Pourtant, il y eut aussi, à la 51e minute, une autre scène digne d'intérêt : on y voyait Daniel Alves se saisir du ballon des deux mains avant un coup franc pour empêcher Cavani de le tirer, avant que le latéral droit parisien ne le refile à son compatriote brésilien.  Cette image-là fait encore causer, bien-au-delà des frontières françaises. Et cela a visiblement tendance à énerver Daniel Alves.

Sachez aussi, pour vos statistiques, que le dernier but sur coup franc du PSG, c'est moi qui l'ai marqué.Daniel Alves

C’est Diego Forlan, élu meilleur joueur de la Coupe du monde 2010 du temps de sa splendeur qui, mercredi, a été invité à commenter l’incident par la radio espagnole Cope. "Ça n'a aucun sens que Dani Alves aille prendre le ballon. Il ne faut pas qu'il y en ait un troisième qui vienne en aider un pour que celui qui tire toujours ne tire pas. C'est puéril. Mais bon, ce sont des amis, des Brésiliens, ils se défendent entre eux", a déclaré l’attaquant… uruguayen, comme Edinson Cavani, avec lequel il a longtemps joué en équipe nationale.

Reprenant ces propos, Daniel Alves y réagit de façon pour le moins véhémente, ce jeudi sur Twitter : "Je ne sais pas quel match vous avez vu mais, pour votre information, je n'ai pris le ballon à aucun coéquipier, au contraire c'est à moi qu'on l'a pris", a-t-il d’abord écrit , avec un émoticône rigolard. Avant de dégainer la sulfateuse dans un second tweet : "Sachez aussi, pour vos statistiques, que le dernier but sur coup franc du PSG, c'est moi qui l'ai marqué... Alors fermez vos gueules et arrêtez de faire des polémiques sur mon nom."

Précisons que Daniel Alves est un ami très proche de Neymar, depuis leurs années communes à Barcelone, au point d’avoir rallié le PSG plutôt que Manchester City spécifiquement pour le retrouver. Et que c'est lui qui a organisé, mercredi soir, un grand dîner auquel ont pris part Neymar et Cavani, dans une optique d’apaisement. 

En vidéo

De Santos à Paris : Portrait de Neymar, le joueur le plus cher de l'histoire

"J’aime qu’ils fassent ça. C’est bon pour les joueurs d’être ensemble à l’extérieur, de parler de beaucoup de choses. Ce matin, ils se sont bien entraînés", s’est réjoui, ce jeudi après-midi en conférence de presse, leur entraîneur, Unai Emery. Lequel, en revanche, a préféré noyer le poisson concernant l’épineuse question des penalties : "Qui va être le premier ou le deuxième tireur, je le dirai en premier aux joueurs et ensuite à toute l’équipe. On va attendre le match de samedi et, si un penalty ou un coup de pied arrêté est sifflé, on va décider de façon claire."  Tout ce petit monde n’est donc pas encore sorti de l’auberge.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Neymar la superstar du PSG

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter