PSG, Gignac, Malouda... Les 10 choses à retenir de la 6e journée de Ligue 1

PSG, Gignac, Malouda... Les 10 choses à retenir de la 6e journée de Ligue 1

FOOTBALL - Un PSG crispé, un OM grisant, un Malouda retrouvé et des buts en pagaille... Voici tout ce qu'il ne fallait pas manquer ce week-end sur les terrains de Ligue 1.

1. Paris n'y arrive (toujours) pas
Il s'agissait de profiter de la venue d'un Lyon faiblard pour remettre la machine en route . Mais dimanche soir, ce sont en fait des Gones enragés, au plan de jeu bien rodé , qui ont débarqué au Parc des Princes, où les doubles champions de France ont concédé leur troisième match nul (1-1) de rang , le cinquième en sept matches. Si ce n'est pas encore la crise, le PSG s'en rapproche dangereusement.

2. René Girard s'en prend au physique de Pierre Ménès
"Vous n’allez pas faire comme le gros à Canal+, vous n’allez pas vous y mettre aussi", a lâché le coach du LOSC dimanche à la toute fin de sa conférence de presse, consécutive au nul de son équipe face à Montpellier (0-0, lire ci-dessous). Ce à quoi le journaliste Pierre Ménès (puisque c'est de lui qu'il s'agit) a répondu, en direct pendant le Canal Football Club : "Très bonne éducation. Un exemple pour tout le monde. Après son doigt d’honneur à Schalke... Ce qui vient du caniveau, reste dans le caniveau. Ce n’est pas bien grave." Ambiance !

3. Lille cède son trône à l'OM
Un petit tour et puis s'en va. Le LOSC ne sera resté leader de Ligue 1 qu'une journée, la faute à son match nul enregistré dimanche contre Montpellier (0-0) . Pour le plus grand bonheur de l'Olympique de Marseille, qui prend les commandes après son succès aisé obtenu samedi aux dépens de Rennes (3-0) grâce à une meilleure différence de buts que Bordeaux et Saint-Etienne.

4. Gignac, le tube de l'été
L'Olympique de Marseille a enchaîné samedi une quatrième victoire d'affilée en Championnat en prenant la mesure du Stade rennais (3-0). Une victoire nette et sans bavure qui doit beaucoup à un homme, André-Pierre Gignac, en grande forme dans ce début d'exercice 2014-2015.

5. Bordeaux et Saint-Etienne sur le podium
En ouverture de cette 6e journée, les Girondins ont imposé leur loi à Evian (2-1) , vendredi. Les Verts, eux, ont été plus costauds que Lens (1-0). Avec quatre victoires au compteur, Aquitains et Foréziens comptent autant de succès que le leader marseillais, mais une différence de buts moins avantageuse que le club phocéen.

6. Bienvenue en Bundesligue 1 !
Souvent raillée pour son manque de spectacle, la Ligue 1 est aussi capable d'offrir des matches fous. Cela a été le cas samedi lors du savoureux partage des points entre Toulouse et Caen (3-3). Les filets ont tremblé à six reprises, et même quatre fois en onze minutes entre la 76e et 87e minute jeu.

7. Malouda, retour gagnant
Florent Malouda avait quitté la Ligue 1 sous le maillot de Lyon et sur un doublé, le 26 mai 2007. Près de sept ans et quatre mois plus tard, l'homme aux 80 sélections en équipe de France a retrouvé le Championnat de France avec sa nouvelle formation, le FC Metz. Des retrouvailles heureuses puisque les Grenats ont disposé de Bastia (3-1). Et si Malouda, positionné au cœur du jeu, n'a pas fait trembler les filets, l'ancien joueur de Chelsea, 34 ans au compteur, a apprécié, lui qui assure avoir passé "une superbe soirée".

8. La foire aux pénos
En ce début d'exercice, les fautes dans la zone de vérité sont légion. Pas moins de 23 penalties ont déjà été sifflés, ce qui constitue un record à ce stade de la saison. Mention spéciale à Rémy Vercoutre, gardien de but de Caen qui a été battu à quatre reprises depuis les 11 mètres sur les six buts qu'il a encaissés.

9. Monaco sort de la zone rouge
La belle semaine de l'ASM. Cinq jours après avoir soigné ses retrouvailles avec la Ligue des champions en s'offrant le scalp du Bayer Leverkusen (1-0) , le club de la Principauté a enchaîné avec une nouvelle victoire, décrochée dimanche face à Guingamp (1-0) grâce à un but signé Nabil Dirar. Avec trois points de plus au compteur, les troupes de Leonardo Jardim quittent la zone rouge et se hissent à la 16e place.

10. Evian prend l'eau
L'ETG est bon dernier de la classe avec un petit point pris en six matches. C'est cinq de moins que Guingamp et Bastia, les autres relégables. Le club haut-savoyard, qui a sauvé sa peau dans l'élite lors de la dernière journée au printemps dernier, est dans le dur. Paradoxalement, il n'y a que le PSG qui a laissé échapper des points face aux hommes de Pascal Dupraz cette saison (0-0 le 22 août) .

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Terrasses, commerces, cinémas, mariages… les conditions des réouvertures à partir du 19 mai

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

Vaccination : adultes non prioritaires, on vous explique comment prendre rendez-vous dès à présent

EN DIRECT - Deux Israéliennes tuées dans des tirs de roquettes depuis Gaza

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.