PSG : Hatem Ben Arfa a négocié un pourcentage sur les ventes de maillots floqués à son nom

Football

ARRANGEMENT – Les agents d’Hatem Ben Arfa ont trouvé un moyen singulier (d'essayer) d’arrondir les fins de mois du joueur au PSG.

C’est donc bien vrai : en ralliant le PSG plutôt que Séville ou l’un des clubs exotiques (chinois ou du golfe persique) qui lui faisaient la cour, Hatem Ben Arfa a fait le choix du cœur, selon l’expression consacrée. Mais le cœur a ses raisons que la raison ignore. En effet, L’Équipe, qui dévoile ce jeudi soir le détail des feuilles de paie des joueurs de Ligue 1, nous apprend que le natif de Clamart a trouvé le moyen, via ses agents, de monnayer l’attachement géographique qui le lie au club parisien.

Lire aussi

Cela s’est passé cet été, au moment des négociations, à un moment où l’international français était sans employeur, et se voyait proposer des primes à la signature grimpant jusqu’à 10 millions d’euros. Ses agents ont alors obtenu de la direction du PSG qu'elle assortisse le salaire de base de 400 000 euros brut  mensuels(hors primes) d’un pourcentage sur les ventes de maillots floqués à son nom. Avec l’espoir de voir les supporters parisiens se ruer sur la tunique du régional de l’étape. Au regard du temps de jeu famélique et des prestations décevantes de leur poulain depuis, ils ont dû déchanter. Mais on ne plaindra pas Ben Arfa pour autant : entre sa prime à la signature de 5 millions d’euros, son salaire mensuel de base et ses primes d’apparition, il devrait toucher près de 10 millions d’euros à l’issue de la saison.

En vidéo

BEN ARFA DE LA LUMIÈRE À L’OMBRE

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter