PSG : "Le beau jeu viendra après", promet Van der Wiel

Football

LIGUE 1 - Si le Paris Saint-Germain l'a emporté (4-2) ce dimanche après-midi face à Évian-Thonon-Gaillard, les hommes de Laurent Blanc ont été longtemps malmenés par ce mal classé. Et ont offert un piètre spectacle qui leur a valu les sifflets du Parc des Princes. Comment les joueurs parisiens ont-ils vécu la chose ? Et comment l'expliquent-ils ?

Difficile d'y voir clair avec ce PSG. Vainqueurs (4-2) d'Évian ce dimanche après-midi malgré une nouvelle prestation insipide, les hommes de Laurent Blanc laissent encore leur entraîneur perplexe  : "Un coach fait passer des messages. La question, ce n’est pas qu’ils passent ou pas, c’est qu’on n’arrive pas toujours à appliquer les consignes. C’est par phases. En foot, il y a des choses difficiles à expliquer. Malheureusement, c’est notre marque de fabrique en ce moment." Alors que, pour son homologue haut-savoyard Pascal Dupraz, il n'y a même pas péril en la demeure : "Paris sera champion et battra Chelsea." Qu'en pensent les joueurs eux-mêmes ? Survol de leurs réactions.

Zlatan Ibrahimovic
"C'était un très bon match et on a gagné. Oui, on a été menés 1-0 mais on a gardé le contrôle par la suite. L'important c'est la victoire et on est restés dans la continuité du match de mercredi (à Saint-Etienne) avec le même état d'esprit et ça, c'est bien. Personnellement, je me suis senti enfermé pendant la plupart du temps, mais plutôt dans le bon sens du terme (sic)."

Javier Pastore
"Nous n’avons pas très bien débuté, c’est vrai. Nous avons eu la possession. Après, Evian a ouvert le score. Et nous avons joué avec plus d’intensité. Avec nos deux buts, c’était un autre match. Nous n’avons pas la même attitude que l’année dernière et je ne sais pas pourquoi. Je ne sais pas pourquoi... Pourtant, ce sont les mêmes joueurs, le même entraîneur. La mentalité, c’est nous. Il faut entrer dans le match et se dire qu’on va gagner. C’est ce qui nous manque. Les deux derniers buts, c’étaient deux belles actions. Mais il faudrait marquer ces buts avant, pour achever l’adversaire. Nous avons changé de mentalité dès que nous avons été menés. Il faut montrer de l’envie dès le coup d’envoi. Du coup, je comprends les supporters qui nous ont un peu malmenés. Le Championnat dépend de nous. Nous ne sommes qu’à quatre points de Lyon. Ce n’est pas beaucoup. On doit encore jouer contre eux, ce seront trois points en jeu."

Thiago Silva
"L’équipe a du mal à être performante pendant toute une rencontre. À Bastia, nous avons eu du mal après la pause, là c’était avant. Nous jouons moins bien que la saison dernière mais nous en parlons beaucoup entre nous pour trouver des solutions. Durant le même match, on joue bien et on joue moyennement bien. Je pense que, parfois, on manque de concentration. On a besoin de travailler sur la concentration pendant le match parce qu'on n'aura pas le droit à l'erreur en Ligue des champions. Il faut travailler mentalement pour arriver à jouer différemment."

Gregory Van der Wiel
"On a assez bien commencé, on a essayé d'évoluer haut mais ils ont tiré une fois et cela a fait but donc l'entame de match a été ratée... Beaucoup de matches sont difficiles pour nous, on joue contre des adversaires qui donnent leur maximum, notamment en défense. C'est juste une période compliquée. Nous avons besoin d’enchaîner les victoires. Le beau jeu viendra naturellement après."

Thiago Motta
"Evian a fermé le jeu. Ils n’ont pas fait ça contre Lyon ou Marseille ! Pour faire un bon match, il faut être deux, hein ! Ils n’ont pas joué au foot, ils étaient onze derrière le ballon. Nous devons oublier l'année dernière et penser à cette année, au présent et au futur. Car, cette année, nous ne pouvons jamais nous permettre de ne pas être à 100%. Sinon, on ne gagne pas. Aujourd'hui cela a été le cas et l'important, ce sont les trois points que nous avons pris. C'est bien. Ce n'est jamais facile de gagner un match."

Lire et commenter