PSG : Lucas Moura a bien changé

Football
LIGUE 1 – Héros du clasico après avoir ouvert le face à l'OM dimanche, le Brésilien du PSG semble enfin donné la pleine mesure de son talent. Privé de Coupe du monde l'été dernier, Lucas Moura ne veut plus laisser passer sa chance.

On commençait sérieusement à s'inquiéter pour lui. Annoncé comme le futur crack du football mondial au moment de son arrivée à Paris en janvier 2013 (contre 40 millions d'euros plus bonus), Lucas Moura inspirait jusque-là la désillusion. Indéniablement doué, vif et très technique balle au pied, le jeune brésilien (22 ans) agaçait surtout à cause de l'écart existant entre ce qu'il paraissait capable de faire et ce qu'il réalisait vraiment sur les terrains.

Finalement loin de correspondre au fameux vœu de son président Nasser Al-Khelaifi qui voulait dénicher "le nouveau Lionel Messi", Lucas était plutôt bien parti pour venir garnir la galerie de portraits de joueurs sud-américains surdoués qui n'ont pas fait la carrière que l'on attendait (Robinho, Adriano, Javier Saviola, Alvaro Recoba...).

"Je dois encore améliorer les bases"

Symbole parfait de la trajectoire en dents de scie du prodige parisien, son raté spectaculaire face à l'OM en mars dernier : après avoir remonté les deux tiers du terrain et dribblé la moitié de l'équipe marseillaise, son ballon mollement piqué au-dessus de Steve Mandanda était sauvé sur la ligne par Rod Fanni. Ou comment passer tout près d'inscrire un but légendaire...


 

Un échec, auquel il faut aussi ajouter celui de ne pas avoir été retenu pour disputer le Mondial au Brésil quelques mois plus tard, qui a visiblement fait réfléchir Lucas Moura sur son niveau de jeu. "Je dois encore améliorer les bases, confiait-il au micro de Fifa.com au mois d'août dernier. Et pas seulement du point de vue tactique. Idem pour mon apport offensif et le travail défensif." Résultat, pour sa troisième saison à Paris, l'ailier est transfiguré. Même s'il n'a pas totalement gommé toutes les fioritures qui parasitent parfois son jeu, il est beaucoup plus efficace.

Son retour en Seleçao retardé

Déjà six buts depuis le début du Championnat, soit un de plus que ce qu'il avait jusque-là marqué pour le PSG, et surtout une tendance à s'illustrer dans les matches importants. Notamment contre Bastia, alors que Paris était bousculé (ouverture du score le 16 août dernier), ou face à Bordeaux (le 25 octobre), match durant lequel il s'est offert un joli doublé. Illustration parfaite de ce renouveau, son but contre l'OM dimanche qui a complètement changé la face de ce clasico.

Mais comme rien n'est jamais évident avec celui qui a déclaré après la rencontre avoir vécu "une soirée très spéciale", Lucas Moura a été touché au pied droit. Ce qui l'oblige à ne pas pouvoir prendre part aux deux prochains du Brésil (cette semaine contre la Turquie et l'Autriche) alors qu'il devait effectuer son grand retour en Seleçao.

EN SAVOIR +
>> La leçon de réalisme des Parisiens lors du clasico
>> Lucas Moura hanté par son de l'an dernier face à l'OM

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter