PSG-Lyon : Marco Verratti, le facteur X de Tuchel ?

Football
DirectLCI
RENOUVEAU - Remis de ses problèmes physiques, Marco Verratti rayonne dans l'entrejeu du PSG. Le milieu de poche, dont les qualités à la récupération et à la relance ne sont plus à prouver, a transformé le visage du club de la capitale sur le terrain en l'espace de quelques semaines. Un atout-clé pour le match contre Lyon ce dimanche ?

Neymar tout feu, Verratti tout flamme. Si tout le monde n'a eu d'yeux que pour le Brésilien, auteur d'un triplé contre l'Étoile Rouge de Belgrade (6-1) mercredi en Ligue des champions, le "Petit Hibou" a aussi sa part dans la démonstration du PSG. Installé au côté d'Adrien Rabiot, l'Italien ne s'est pas ménagé face aux Serbes. Dans un secteur où Paris avait péché (sans lui) à Liverpool, il a une fois de plus laissé une impression de grande facilité, profitant de son aisance technique balle au pied et de son sang-froid pour amorcer le pressing et relancer le bloc parisien. 


Déjà étincelant dans l'entrejeu face à Saint-Étienne (4-0) et puis contre Reims (4-1) en Championnat, l'Italien a montré qu'il était un maillon essentiel du système mis en place par Thomas Tuchel. Davantage de possession, plus de tirs, plus de passes... tout prouve que Paris se porte mieux lorsque Verratti est sur le terrain. Avec 152 ballon touchés, 8 ballons récupérés, 77,8% de duels gagnés et 92,3% de passes réussies contre Belgrade, le milieu de poche a livré une partition proche de la perfection. Au-delà de son cas personnel, il a confirmé sa bonne entente naturelle avec Neymar. L'ancien de Pescara est ainsi le joueur qui a le plus trouvé le Brésilien (28 ballons), qui le lui a plutôt bien rendu (11 ballons) sur la pelouse du Parc.

Tuchel-Verratti, l'entente parfaite

Une énième performance saluée à point nommé par Thomas Tuchel, fan de l'ancien disciple de Thiago Motta. "Marco est un joueur extraordinaire, un des meilleurs joueurs du monde", s'est ému l'entraîneur parisien ce samedi devant la presse, à la veille de la réception de l'OL ce dimanche (à 21h, en direct commenté sur LCI) pour le compte de la 9e journée de Ligue 1. "Ce n'est pas une surprise pour moi de le voir si important pour l'équipe (...) Il trouve toujours des solutions dans les espaces très serrés. Il travaille comme un fou quand nous perdons le ballon. C'est un très bon état d'esprit et il emmène tout le monde dans son sillage."

Il existe donc une forte estime mutuelle entre les deux hommes. Dans un entretien accordé au quotidien Le Parisien, Marco Verratti n'avait pas tari d'éloges à l'égard de l'ancien entraîneur du Borussia Dortmund. "Ce qu'on aime, toute l'équipe et moi, c'est qu'il est très direct. Il te dit vraiment les choses. Parfois, elles ne sont pas jolies, mais il te les dit. C'est quelqu'un de bien et il t'aide à le suivre, à donner 100 % pour lui", avait-il expliqué, totalement sous le charme de l'Allemand. "Venir à l'entraînement avec le visage fermé, ça ne marche pas. On a retrouvé le sourire, on l'avait un peu perdu. On avait besoin d'un coach comme ça." 

Réputé intransigeant dans son vestiaire, Thomas Tuchel a réussi à convaincre Verratti de suivre à la lettre ses méthodes de travail et d'en finir avec l'image de fêtard qui lui colle à la peau depuis son arrivée à Paris en 2012. Même s'il lui reste encore beaucoup à prouver pour sa septième saison dans la capitale, l'Italien, souvent critiqué pour son hygiène de vie incompatible avec le football, s'est assagi considérablement. Sur les conseils de son mentor Thomas Tuchel, il s'est recentré sur l'essentiel pour revenir au meilleur de sa forme après de longs mois de blessure. Bien dans ses crampons, Marco Verratti s'épanouit et fait un bien fou au PSG.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter