PSG : malgré l’humiliation face au Barça, Unai Emery garde le "soutien plein et entier"de Nasser Al-Khelaïfi

PSG : malgré l’humiliation face au Barça, Unai Emery garde le "soutien plein et entier"de Nasser Al-Khelaïfi

APRÈS LA DÉROUTE - On pensait Unai Emery sur la sellette après la prestation indigne de son équipe face au Barça, mercredi en 8e de finale retour de la Ligue des champions. Il n’en est rien, pour l’instant du moins. Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi renouvelle sa confiance au technicien basque dans une interview publiée samedi par Le Parisien.

"Ce n'est pas le moment pour en parler, on va se calmer", avait simplement lâché Nasser Al-Khelaïfi, teint livide, quand il avait été interrogé à chaud sur le sort de son entraîneur après l'affligeant 6-1 subi par le PSG face au Barça. Trois jours plus tard, la déception du président du club n'est pas retombée, mais sa colère s'est apaisée. Dans une interview publiée samedi dans Le Parisien, il apporte un soutien sans faille à Unai Emery.

"Depuis son arrivée, Unai Emery travaille énormément chaque jour pour faire progresser cette équipe, fait valoir le président du PSG dans cet entretien. Nous devons maintenant tirer tous les enseignements de cet échec et non pas réagir sous le coup de l'émotion". Le Qatari  explique avoir "déjà eu de longues conversations" avec son coach depuis la déroute du Camp Nou. Et elles l'ont visiblement convaincu : "Unai a des qualités en lesquelles nous croyons. Il a mon soutien plein et entier. Avec lui, nous allons parler des changements qui seront nécessaires à l’intersaison". 

Toute l'info sur

Le parcours du PSG en Ligue des champions

Lire aussi

"Des signaux forts" l'été prochain

De quoi faire taire, temporairement du moins, ceux qui voyaient déjà l'entraîneur espagnol, recruté l'été dernier pour offrir enfin au club une Ligue des champions, faire ses valises. 

Il faut toutefois dire qu'Emery a signé un contrat de trois saisons au PSG (dont une en option), et qu'un départ précipité pourrait à nouveau coûter cher à un club qui a déjà déboursé plus de 20 millions d'euros pour se débarrasser de Laurent Blanc il y a moins d'un an. 

Nasser Al-Khelaïfi affirme par ailleurs dans son entretien au Parisien que le club enverra "des signaux forts" l'été prochain.  Quand on sait que Laurent Blanc, avant d'être débarqué en fin de saison dernière, avait lui aussi reçu un soutien tout aussi appuyé de son président après l'élimination du PSG par le même Barça en Ligue des champions, Unai Emery aura peut-être alors du souci à se faire. 

Lire aussi

En vidéo

PSG - Barça : la revue de presse

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne, cinq morts et plusieurs blessés

Roumanie : un mystérieux monolithe métallique découvert, semblable à celui trouvé dans l'Utah

EXCLUSIF - "J'ai vu la mort arriver" : Romain Grosjean raconte son effroyable accident

EN DIRECT - Covid-19 : des "mesures restrictives" pour les Français souhaitant skier à l'étranger : Macron crée la polémique

EN DIRECT - Vendée Globe : Escoffier possiblement récupéré par une frégate le 7 décembre

Lire et commenter