PSG : malgré la crise, Unai Emery se dit "très optimiste"

PSG : malgré la crise, Unai Emery se dit "très optimiste"
Football

LIGUE 1 – À la veille de la réception de Lorient, match qui pourrait aboutir à son licenciement en cas de mauvais résultat, Unai Emery, l’entraîneur du PSG, pense encore qu’il peut renverser la vapeur.

Impétueux devant son banc de touche, durant les matchs, où le voit souvent hurler et exécuter de grands gestes, Unai Emery se montre, loin du terrain, calme au beau milieu de la tempête qui agite le PSG. Malgré trois rencontres de Ligue 1 sans victoire (dont deux défaites, la dernière samedi à Guingamp), l’entraîneur espagnol ne veut "pas céder à la panique", comme il l’a dit lundi à son groupe, selon une indiscrétion recueillie par Le Parisien. Un message qu’il a continué de diffuser ce mardi, en conférence de presse au Camp des Loges, à la veille de la réception de Lorient, devenue particulièrement cruciale.

Lire aussi

"Je vis ça de manière responsable, dans le travail, avec la confiance du groupe et l’idée de bien jouer demain, a-t-il déclaré. Je suis très optimiste. Notre équipe est forte à domicile, je l’attends encore plus forte. J’ai vécu dans le football de bons et mauvais moments. Je ne pense pas à moi, je pense à l’équipe. Je connais ma responsabilité. Le président est proche de nous. Ces deux derniers mois, il a toujours été là, on parle. On essaie d’améliorer les choses. Nous avons une grande responsabilité."

Lire aussi

Le fait que Nice, leader et désormais champion d’automne, compte désormais sept points d’avance ? "Nous avons la capacité de bien jouer et gagner mais on doit être à 100%. Au classement, on doit rester à bonne distance pour revenir après et être champions", a-t-il affirmé. Avant de souligner : "La Ligue 1 est très difficile. J’ai parlé avec quelques joueurs. Les adversaires jouent à 120% contre nous. Nous avons besoin de joueurs avec une grande motivation pour surmonter ça. Avec de la concentration. L’attitude de l’équipe est bonne. Même si tout est perfectible. Il faut être ensemble."

Lire aussi

Le coach a enfin livré son explication aux difficultés rencontrées par son équipe : "Il y a un peu de tout. Mais depuis la trêve internationale (de novenmbre), alors que nous restions sur une bonne série, Pastore puis Rabiot se sont blessés. Thiago Motta a dû jouer beaucoup de matchs et a été obligé de s'arrêter, puis Verratti s’est blessé. Cela fait beaucoup de choses au milieu de terrain. C’est une des causes pour laquelle l’équipe a perdu des forces. On a besoin de préparer d’autres joueurs. J’attends que les joueurs reviennent tous après Noël et j'espère que cela va régler quelques problèmes." Comme quoi, il n’y a pas d’âge pour croire encore à la magie de Noël.

En vidéo

Football : Unai Emery nommé nouvel entraîneur du PSG

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent