PSG-Manchester City : la saison des Frenchies de City à la loupe

Football

LIGUE DES CHAMPIONS – Mercredi soir, face au Paris Saint-Germain, Manuel Pellegrini s’appuiera sur une forte colonie française au coup d’envoi ce quart de finale de Ligue des champions. L’occasion de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur et de juger la saison de Clichy, Sagna, Mangala et Nasri.

Incroyable, mais vrai : au coup d’envoi du quart de finale aller de la Ligue des champions entre le Paris Saint-Germain et Manchester City mercredi soir, Manuel Pellegrini alignera davantage de joueurs français que Laurent Blanc. En l’absence de Vincent Kompany, le coach chilien consolidera sa défense autour de trois Frenchies : Gaël Clichy, Eliaquim Mangala et Bacary Sagna. Ces trois internationaux ont connu des fortunes diverses depuis le mois d'août, au même titre que Samir Nasri, tout juste revenu à la compétition après une longue blessure contractée au mois d'octobre. Focus sur leur saison.

Bacary Sagna :
La saison 2014/2015 de Bacary Sagna fut certainement la plus compliquée de la carrière du latéral droit français. Aligné à neuf reprises en Premier League, l’ancien joueur d’Arsenal a finalement repris le dessus sur Pablo Zabaleta dès la reprise du Championnat, puisqu’il a bénéficié du retour tardif de l’Argentin de la Copa America pour regagner sa place. Souvent critiqué pour son rendement sous le maillot de l’équipe de France, Sagna (33 ans) est devenu un titulaire indiscutable dans les rencontres majeurs des Citizens, faisant preuve d’une rigueur défensive dont on ignorait l’existence jusqu’ici. Très propre dans le couloir droit de la défense mancunienne, il est l’un des rares à s'être installé de manière définitive dans le dispositif de Manuel Pellegrini.

Eliaquim Mangala :
Encore aujourd’hui, on peine à comprendre comment Manchester City a pu débourser 54 millions d’euros pour s’attacher les services d’Eliaquim Mangala, le défenseur le plus cher du monde. Si l’international français avait démontré de belles qualités lors de son passage à Porto (2011-2014), son adaptation à la Premier League ne fut pas des plus aisées. Souvent friable, le Français de 24 ans a finalement profité des soucis physiques de Kompany pour se frayer une place dans le onze de départ et composer la charnière centrale au côté de Nicolas Otamendi. Opposé à Cavani et Ibrahimovic ce mercredi, Mangala a l’occasion de prouver qu’il fait bel et bien partie des plus grands à son poste.

A LIRE AUSSI
>> On a joué au jeu des sept erreurs entre le PSG et City
>> Ces 6 choses que vous ne savez (peut-être) pas sur Sergio Agüero

Gaël Clichy :
Le latéral gauche français de 30 ans ne s’est jamais véritablement imposé comme un titulaire indiscutable à son poste en raison de la concurrence d’Aleksandar Kolarov. Mais Gaël Clichy profite du turnover mis en place par le coach chilien pour se greffer régulièrement au onze de départ de Manchester City. Preuve de la confiance qui lui est accordée, l’ancien joueur d’Arsenal a participé aux quatre derniers matches de Ligue des champions et il s’apprête à en disputer un cinquième ce mercredi soir face au Paris Saint-Germain. Plutôt discret, Clichy présente malgré tout quelques largesses défensives dont pourraient bénéficier les attaquants parisiens.

Samir Nasri :
Absent des terrains depuis le mois d’octobre et une blessure aux ischio-jambiers contractée face à Bournemouth, Samir Nasri a fait son grand retour à la compétition samedi dernier contre… Bournemouth. Cette longue indisponibilité lui a été fortement préjudiciable au point d’être écarté de la liste des joueurs participant aux matches à élimination directe de la Ligue des champions par Manuel Pellegrini. Avec les arrivées successives de Kevin De Bruyne et Raheem Sterling l’été dernier, Nasri a vu son temps de jeu se réduire considérablement (9 matches joués). Mais l'ancien Marseillais, qui doit désormais se contenter de la Premier League a faim. Et sa prestation de samedi contre West Bromwich Albion l'a prouvé. Titulaire pour le première fois depuis sept mois, il a offert la victoire aux Citizens (2-1) et a été élu homme du match. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter