PSG-Montpellier : Kylian Mbappé demande à la LFP de lui attribuer un but, mais...

Football
DirectLCI
REQUÊTE - Soucieux de soigner ses statistiques personnelles, Kylian Mbappé a sollicité la Ligue de football professionnel (LFP) pour qu’elle lui accorde le 4e but du PSG contre Montpellier (5-1), attribué à Vitorino Hilton contre son camp. Problème : la demande n’a aucune chance d’aboutir.

Certains comptent les moutons pour s’endormir. Kylian Mbappé, lui, compte sans doute les buts. Et il y a fort à parier que, ces derniers mois, l’attaquant français dort bien : il a inscrit, cette saison, 24 buts en 29 matchs toutes compétitions confondues avec le PSG et, dans la seule Ligue 1, 19 réalisations en 18 rencontres. Des statistiques affolantes, accentuées par son but de mercredi soir face à Montpellier (5-1). Mais cela ne lui suffit pas. En témoigne son tweet posté un peu plus d’une heure après le coup de sifflet final, apostrophant la Ligue de football professionnel (LFP).

"On fait comment pour le 4e but ? Vous pouvez me l'offrir pour privilégier l'attaque... Et surtout pour (ne) pas donner un CSC à Hilton", écrit le joueur, en concluant d’un smiley ironique, à l’adresse de l’instance en charge de l’organisation du championnat de France de Ligue 1 et de Ligue 2. Ce qui pose la question de l’attribution des buts, dans des cas où le doute est permis.

C’est la Commission d’organisation des compétitions (COC) qui, au sein de la LFP, a la charge de trancher. Si nécessaire, elle se réunit dans les joueurs suivant le match concerné et revisionne les images dans le détail, avec l’aide de ses deux experts, le journaliste Philippe Doucet et l’ancien attaquant Jean-Pierre Papin. La décision est ensuite prise sur la base de critères bien précis, inscrits dans le règlement même de la Ligue. Au sujet des buts potentiellement contre son camp, voici ce qu’il stipule :

- A partir du moment où le ballon adressé par l'équipe attaquante est initialement cadré, la COC attribue le but à l'attaquant. 


- Dans le doute de savoir si le tir est cadré, le but est attribué à l'attaquant 


- Dans le cas d'un tir non cadré, il est attribué au joueur de l'équipe qui défend. Un tir sur le poteau ou une transversale n'est pas considéré comme un tir cadré. En conséquence, lorsque le ballon entre dans les buts après avoir touché le poteau ou la barre transversale puis rebondit sur un gardien ou un défenseur, la COC attribue le but au défenseur ou au gardien contre son camp.

Revoyons à présent le but inscrit par Hilton contre son camp... ou Mbappé pour le sien.

Ici, les ralentis montrent distinctement qu’à la réception du centre de Layvin Kurzawa, Mbappé tente de reprendre le ballon, mais ne le touche pas, ce qui trompe justement Hilton et conduit le défenseur héraultais à le dévier jusque dans son but. Ici, il n’y a donc même pas débat : la COC ne se réunira pas pour en parler.

Il faut ainsi voir dans le tweet de Mbappé une sorte de trait d’humour, qu’indique d’ailleurs son smiley gentiment moqueur. Mais il ne faut pas s’y tromper pour autant.

Samedi dernier, l’attaquant avait carrément tweeté une photo de lui tenant fièrement un maillot floqué du nombre de ses buts... inscrits à l’entraînement. Le tout agrémenté de la légende "le ridicule ne tue pas" et de smileys rigolards, visant à signifier qu’il ne prend pas la chose au sérieux. Mais quel autre joueur compte aussi rigoureusement ses buts lors de petites oppositions sans enjeu sur un bout de terrain et va jusqu’à demander qu'on en fasse un t-shirt commémoratif ? Cela souligne une obsession absolue de ses statistiques qui, peut-être, parfois, l’empêche de dormir.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter