Neymar perd son procès, la justice le condamne à payer 6,7 millions d'euros au Barça

Neymar perd son procès, la justice le condamne à payer 6,7 millions d'euros au Barça
Football

JUSTICE - Débouté dans l'une des bataille financières qui l'oppose au Barça, dans ce cas le règlement de primes, Neymar a été condamné à verser 6,7 millions d'euros à son ancien club, à qui la justice espagnole a donné raison.

Entre Neymar et Barcelone, c'est l'amour vache. Le Brésilien a beau voir son nom être associé régulièrement au Barça, qu'il a quitté avec fracas à l'été 2017 pour rejoindre le PSG contre la somme record de 222 millions d'euros, il n'entretient pas moins des relations glaciales avec son ancien club. Comme deux ex qui ont du mal à s'oublier, tout est bon pour faire du mal à l'autre. 

Dans le différend financier qui l'oppose au club culé, une action qu'il a lui-même intentée en août 2017, "Ney" n'a pas obtenu gain de cause ce vendredi 19 juin. La Cité judiciaire catalane a donné raison aux Blaugranas, à qui l'attaquant parisien réclamait le versement d'une prime de prolongation non perçue après son transfert au PSG, soit 26 millions d'euros, auxquels les représentants du joueur passé par Santos avaient ajouté des dommages et intérêts, pour un total de 43,6 millions d'euros. 

Neymar "n'avait pas le droit de toucher la somme"

Débouté par la justice, Neymar a même perdu gros puisqu'il s'est vu ordonner de restituer 6,7 millions d'euros au Barça, correspondant au montant qui lui a déjà été versé. En mettant un terme à son contrat avant la fin de ce dernier, il "n'avait pas le droit de toucher la somme" qu'il demandait, et "devra rembourser au club l'excédent de la prime de prolongation perçu, pour avoir mis un terme à son contrat sans justificatif", a écrit un tribunal de Barcelone, qui a statué en faveur du club espagnol. 

Lire aussi

Toute l'info sur

Neymar la superstar du PSG

À l'annonce de ce jugement, le Barça a fait part de sa "satisfaction". Reste que l'affaire n'est peut-être pas tout à fait close. "Le représentant du joueur ayant le droit de faire appel de cette décision, le club continuera à défendre avec ferveur ses intérêts légitimes", a souligné le communiqué du club. Ce que le numéro 10 du PSG fera sans doute, lui qui réclame encore 6,5 millions d'euros à son ancienne équipe, afin de compenser la régularisation qu'il avait dû faire auprès du fisc espagnol pour avoir mis en place un montage financier avec des contrats d'image fictifs lors de son transfert de Santos à Barcelone en 2013.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent