PSG-OM (2-0) : l'arbitre Clément Turpin admet que Giannelli Imbula "n'aurait pas dû être exclu"

PSG-OM (2-0) : l'arbitre Clément Turpin admet que Giannelli Imbula "n'aurait pas dû être exclu"

Football
DirectLCI
CLASICO - Traditionnellement très tendu, l'affrontement de dimanche soir entre le PSG et l'OM s'est déroulé sans incident majeur, à l'exception notable de l'expulsion très sévère du milieu de terrain marseillais Giannelli Imbula. Lequel devrait toutefois échapper à une suspension, l'arbitre Clément Turpin ayant finalement admis son erreur dans un rapport complémentaire.

Si l'erreur est humaine et que faute avouée est à moitié pardonnée, rare sont ceux qui reconnaissent s'être trompés. C'est même encore plus vrai s'agissant des arbitres de Ligue 1, dont les décisions sont disséquées et contestées parfois durant plusieurs jours. Des critiques souvent mal vécues par les intéressés, qui finissent généralement par se braquer pour ne pas perdre la face. C'est au regard de cet état de fait qu'il faut appréhender le courageux rapport complémentaire envoyé par Clément Turpin, l'arbitre du Clasico PSG-OM (2-0) dimanche soir , dans lequel il reconnaît avoir injustement expulsé Giannelli Imbula à la 78e minute du match. Le Marseillais échappera donc à une suspension.

Clément Turpin vedette d'un one-man-show !

C'est le patron de la direction technique de l'arbitrage, Pascal Garibian, qui l'annonce ce lundi par voie de communiqué. "Clément Turpin, après visionnage des images, a constaté qu'il avait fait une mauvaise appréciation de la faute commise par le joueur marseillais Imbula (à voir ou à revoir ci-dessous, ndlr), et que ce dernier n'aurait pas dû être exclu, peut-on lire. L'arbitre a, en conséquence, rédigé un rapport en ce sens à la commission de discipline de la LFP. Tous les observateurs ont loué la qualité de l'arbitrage de Clément Turpin, qui a servi le jeu et le magnifique spectacle offert par tous les joueurs de ce PSG-OM. Il était important que cette erreur disciplinaire soit rectifiée."

Petit prodige de l'arbitrage (il a, par exemple, été le premier arbitre de moins de 30 ans à officier lors d'une finale de Coupe de France, en 2011), Clément Turpin confirme ainsi qu'il mérite bien son nouveau statut de n°1 français. Il prouve également, au passage, qu'il a retenu la leçon de son précédent Clasico, il y a un peu plus d'un an, quand il avait (déjà) très sévèrement expulsé le Parisien Thiago Motta. Atypique et pédagogue, le bonhomme a même écrit un spectacle intitulé "M'sieur l'arbitre", qu'il a interprété pour la première fois chez lui, à Montceau-les-Mines, le mois dernier. "J'y donne d'abord ma vision de l'arbitrage, décrivait-il au Journal de Saône-et-Loire. Puis, dans une mise en situation, la salle est mise à contribution."

Lire aussi son portrait, publié jeudi dernier dans nos colonnes .

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter