PSG : "On sent que Zlatan est sur le départ", affirment certains coéquipiers

PSG : "On sent que Zlatan est sur le départ", affirment certains coéquipiers
Football

FOOTBALL – Alors que la question de la prolongation (ou non) du contrat de Zlatan Ibrahimovic au PSG alimente la chronique depuis déjà de longues semaines, la nouvelle tendance serait à un départ, malgré le souhait du club parisien de conserver son attaquant. C'est ce que son attitude laisserait transparaître.

On saura fin mai, au plus tard début juin. Car c’est à cette échéance qu’est programmé un rendez-vous entre Zlatan Ibrahimovic, son agent, Mino Raiola, et les dirigeants du PSG. "On veut qu’il reste", avait indiqué, dès le 13 mars, le président Nasser Al-Khelaïfi, après de longs mois passés à esquiver cette épineuse question. Désormais âgé de 34 ans, et en fin contrat, le Suédois, lui, laisse délibérément planer le mystère : cette décision n’appartient plus qu’à lui. Et, selon Le Parisien de ce lundi, l’attaquant donne l'impression, au club, de ne plus vouloir rester. "On le sent sur le départ", décrivent en effet au quotidien certains de ses coéquipiers.

"Je sais ce qu'il a décidé"

Son changement d’attitude, dans l’intimité du vestiaire parisien, daterait du début du mois d’avril, après le quart de finale aller de Ligue des champions face à Manchester City (2-2) durant lequel le buteur a manqué un penalty et livré une prestation sans saveur. D’un naturel chambreur et jovial, Ibra se serait alors complètement renfermé et l’élimination au retour, une semaine plus tard, n’aurait rien arrangé.

À LIRE AUSSI >> PSG : tout juste rentré de Las Vegas, Zlatan Ibrahimovic se chauffe avec Adrien Rabiot à l’entraînement

A-t-il décidé à ce moment-là de tourner la page ? En tout cas, cela l’aurait au moins conforté dans son idée d’aller tenter l’aventure anglaise la saison prochaine. "Je sais ce qu'il a décidé, mais nous ne voulons pas que vous le sachiez", lâchait son agent dans le quotidien suédois Expressen… en mars. L’ironie de l’histoire, c’est que, en juin dernier, Paris avait refusé de le prolonger jusqu’en 2017 à sa demande. De quoi avoir quelques regrets, cet été, si aucune star mondiale ne signe.

Sur le même sujet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent