PSG : Pastore rallume la lumière

PSG : Pastore rallume la lumière

DirectLCI
FOOTBALL - Titularisé face à Monaco (1-1), dimanche lors du choc au sommet de la 24e journée de Ligue 1, Javier Pastore s'est illustré avec un but en plus d'un match consistant. "C'est encourageant", juge l'entraîneur du PSG, Laurent Blanc.

La traversée du désert a pris fin pour Javier Pastore. Après 1207 minutes de disette, l'Argentin a enfin retrouvé le chemin des filets en Ligue 1, dimanche soir à Monaco. Son coup de tête opportuniste sur un corner de Thiago Motta dévié par Alex a mis le PSG sur les bons rails après 8 minutes de jeu. Même si Thiago Silva a finalement offert le point du nul (1-1) aux locaux d'un tacle malheureux synonyme de but contre son camp (74e).

Au-delà de cette réalisation, la première en championnat du "Maigre" depuis le 28 avril et une victoire contre l'Evian-TG (1-0), Pastore a réussi à se mettre en évidence dans le jeu avec, une fois n'est pas coutume, une agressivité dans les duels qui l'a trop souvent fui. Préféré à son compatriote Ezequiel Lavezzi dans le onze de départ, l'ancien pensionnaire de Palerme s'est montré digne de la confiance placée en lui par Laurent Blanc .

Laurent Blanc élogieux

L'entraîneur parisien ne s'y trompait d'ailleurs pas à l'issue du match. "J'ai trouvé Pastore en jambes, dans le bon état d'esprit, confiant, entreprenant. Il a été récompensé par un but. C'est important pour les statistiques. C'est donc encourageant", indiquait "le Président". Un mois après un match convaincant en Coupe de la Ligue sur le terrain de Bordeaux (3-1), ponctué d'un but et d'une passe décisive, Pastore a rappelé qu'il pouvait être plus qu'un joker de luxe, pour peu que le joueur de 24 ans recruté 42 millions d'euros à l'été 2011 fasse preuve d'envie.

Reste désormais au natif de Cordoba à relever son plus gros défi : se montrer plus régulier. Car le talent, branché sur courant alternatif, ne suffit pas, notamment à convaincre les sceptiques. Demandez au milieu de terrain anglais Joey Barton. L'ancien joueur de l'OM a en effet pris un malin plaisir à verser son fiel sur l'Argentin, dimanche sur Twitter , allant jusqu'à le qualifier d'excrément. Un tantinet excessif au vu de la prestation fournie par Pastore, qui aura l'occasion de confirmer, dès vendredi face à Valenciennes.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter