PSG : pour Angel Di Maria, "Zlatan Ibrahimovic, c'est du même niveau que Lionel Messi ou Cristiano Ronaldo"

PSG : pour Angel Di Maria, "Zlatan Ibrahimovic, c'est du même niveau que Lionel Messi ou Cristiano Ronaldo"

FOOTBALL - À la veille de l'entrée du PSG en Ligue des champions, Angel Di Maria évoque sa nouvelle vie à Paris, son départ de Manchester, ses retrouvailles avec le Real Madrid, ses nouveaux coéquipiers et quelques autres choses encore.

De la frustration naît le désir. Et, comme il n'avait pas encore parlé, ou si peu, l'attente était particulièrement forte. C'est désormais chose faite : ce lundi, dans les colonnes du Parisien , Angel Di Maria, la nouvelle star du PSG, acheté 63 millions d'euros cet été, s'est longuement confié. Morceaux choisis.

Sur son départ de Manchester
"Sincèrement, nous n’étions pas heureux là-bas. Au début, oui, un peu. Ensuite, les choses se sont compliquées. La vie en Angleterre était difficile. Ce n’est pas simple pour un Sud- Américain. Certains s’y font très bien. Et pour d’autres, l’adaptation est plus difficile. Je n’avais pas de très bonnes relations avec l’entraîneur (Louis Van Gaal, ndlr). Le cambriolage (à son domicile en février dernier, ndlr) m'a traumatisé, et ma famille encore plus. A partir de là, il n’était pas raisonnable de rester. Ma famille n’allait pas bien, ma fille souffrait. Donc, le plus important était de partir."

Sur son arrivée à Paris
"Après la fin du Championnat (d'Angleterre), je suis parti à la Copa America. A ce moment-là, quand j’ai commencé à sentir que la possibilité de rejoindre le PSG était effective, j’ai foncé. Mais déjà l’année dernière, avant de rejoindre Manchester, j’aurais pu signer à Paris. Ça ne s’est pas fait pour les circonstances que vous connaissez (le PSG était bloqué par les sanctions relatives au fair-play financier, ndlr). Mais je crois que mon destin était de terminer à Paris. (...) Je n’ai pas encore eu le temps de visiter, mais le peu que j’ai vu m’a beaucoup plu. Le plus important pour moi, c’est que ma famille se sente bien. Nous sommes désormais installés, ma femme est heureuse, ma fille aussi et moi, cela me permet de me concentrer sur le football. Notre vie ici en France ressemble plus à celle que nous menions en Espagne ou au Portugal. Et pour l’instant, nous sommes 100% satisfaits. (...) Ezequiel Lavezzi m'aide beaucoup. Quand ma famille n’était pas encore là, il m’a invité chez lui pour manger l’asado (grillade argentine, ndlr), il m’a aussi indiqué des adresses de restaurant. Si j’ai besoin de quelque chose, je sais que je peux me tourner vers lui car il est toujours disponible. (...) Maintenant, je vais faire les courses avec mes proches et j’aime ça. J’ai toujours agi de la sorte."

Sur ses coéquipiers du PSG
"Comme vous le savez, j’ai eu la chance de jouer avec Leo (Messi), Cristiano (Ronaldo) et Rooney. Et maintenant Ibra. Franchement, je suis impressionné par la qualité de sa technique et de ses mouvements. C’est du même niveau que Leo ou CR7. Ce sont des joueurs qui, près de la surface, peuvent te faire la différence. Je veux également citer Marco Verratti, lui aussi est un joueur impressionnant. En plus, il est très jeune et il peut aller très loin."

Sur la Ligue 1
"Chaque championnat a ses caractéristiques. La Ligue 1 est plus physique, plus dure, plus agressive que d’autres. Mais c’est un peu la même chose en Angleterre. La Premier League est très attractive mais c’est aussi très dur physiquement, à la différence qu’il y a plus de clubs avec des joueurs de qualité car il y a plus d’argent. Mais le peu que j’ai joué en Ligue 1, ça m’a plu."

Sur le Real Madrid et la Ligue des champions
"Pour les battre, il n’y a pas de recette miracle. Une des choses importantes, c’est de ne pas commettre la moindre erreur car, en face, ce sont des joueurs très talentueux avec beaucoup d’expérience. C’est ce qui est arrivé la saison dernière à Paris contre Barcelone en quarts de finale, avec deux erreurs qui lui ont coûté très cher.Avec Madrid, c’est la même chose. Mais si les Espagnols commettent des erreurs, nous aussi, avec notre équipe, nous pourrons leur faire très mal. Comme je le dis souvent, pour gagner la Ligue des champions, il faut un peu de chance, faire les meilleurs matchs possible et aussi s’appuyer sur un groupe très uni."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 20.000 cas en 24h, la décrue se poursuit à l'hôpital

VIDÉO - Vincent de Koh-Lanta : "J’ai déposé l’expression 'I don’t want this' !"

Laëtitia éliminée de Koh-Lanta : "Le plus surprenant, c'est que ça vienne de Lucie"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.