PSG : qui pour remplacer Laurent Blanc cet été ?

Football
RENOUVEAU - Nasser Al-Khelaïfi l'a sous-entendu ce vendredi : Laurent Blanc pourrait plier bagages cet été. En cas de départ, plusieurs noms ressortent dans la presse pour remplacer le Cévenol. Revue des choix possibles.

"Un nouveau cycle va commencer. Si on continue comme ça à tous les niveaux, on ne va pas y arriver." Il ne l'a pas nommément visé, mais Nasser Al-Khelaïfi n'a pas pris de pincettes pour évoquer le bilan de Laurent Blanc cette saison, ce vendredi dans Le Parisien. Le président qatarien du PSG, qui parle aussi de "gros changements" à venir et qui compare l'élimination face à Manchester City à son "pire moment" depuis son arrivée en 2011, ne laisse que peu de doutes sur l'avenir du Cévenol à la tête de l'équipe première.

Prolongé pourtant en début d'année 2016, Laurent Blanc semble donc plus que jamais sur un siège éjectable. On sait déjà qu'il ne sera pas remplacé par José Mourinho, lequel a finalement préféré rejoindre Manchester United alors qu'il avait été directement approché par les dirigeants du club francilien. Mais plusieurs entraîneurs seraient dans le viseur d'Al-Khelaïfi et consorts si Blanc est mis à la porte. 

SIMEONE, LE PROFIL PARFAIT
Finaliste de la Ligue des champions pour la deuxième fois en trois ans, l'Atlético de Madrid doit beaucoup à son entraîneur. Après la défaite aux tirs au but face au Real, samedi dernier, Diego Simeone a d'ailleurs communiqué ses doutes concernant son avenir à la presse. Dans la même temporalité ou presque, on a appris que Nasser Al-Khelaïfi vouait une grande admiration aux Colchoneros et, selon Yahoo Sports, le président qatarien et ses collègues auraient même entamé des discussions avec le technicien argentin. Bémol, et non des moindres, "El Cholo" rêverait d'entraîner l'Inter Milan, club pour lequel il a joué deux ans entre 1997 et 1999, s'il devait quitter l'Atlético. 

EMERY, L'ENTRAINEUR QUI MONTE
C'est sûrement la piste la plus chaude même s'il ne s'agit pas ici du nom le plus "ronflant". Qu'importe, pourrait-on dire, puisque Nasser Al-Khelaïfi semble avoir fait évoluer sa stratégie de recrutement. "Fini les stars, bienvenue les joueurs aguerris", serait-on tenté de résumer, et cela vaut peut-être aussi pour l'entraîneur. A cet effet, Unaï Emery ressemble assez bien au tacticien recherché : celui capable d'offrir une vraie stratégie de jeu (Laurent Blanc s'appuyait beaucoup sur son collègue Jean-Louis Gasset dans ce domaine) en plus du simple rôle de meneur d'hommes. Vainqueur des trois dernières Ligue Europa avec le Séville FC, l'entraîneur espagnol possède un contrat avec les Andalous qui se termine l'année prochaine et a déjà reçu une proposition formelle selon I-Télé.  Point faible : le parcours d'Emery en Ligue des champions n'est pas reluisant. En quatre essais, le coach ibérique a vu son équipe être éliminée trois fois au premier tour (Valence en 2010-2011, Moscou en 2012-2013, Séville cette saison) et une fois en huitièmes de finale par Schalke 04 (avec Valence en 2010-2011). 

PELLEGRINI, LE BOURREAU 
Manuel Pellegrini remplacer Laurent Blanc à Paris, cela paraîtrait assez ironique puisque le Chilien, bourreau des Parisiens avec Manchester City cette saison en C1, semble être celui qui pourrait précipiter la fin de l'aventure du Cévenol dans le club francilien. Au-delà de l'ironie, l'option semble crédible puisque l'ancien coach des Citizens, libre de tout contrat, aurait lui-même contacté Nasser Al-Khelaïfi pour devenir l'entraîneur des Rouge et Bleu. Pour rappel, Pellegrini avait récemment annoncé qu'il prendrait sa retraite en l'absence d'opportunité intéressante. On peut légitimement penser que l'option PSG en est une...

A LIRE AUSSI
>>  PSG : Al-Khelaïfi tacle Blanc (sans le nommer) et fait du pied à Simeone (sans le dire)
>>  Le coup tactique de Blanc tourne au fiasco

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter