PSG : rayonnant contre Metz, Di Maria a-t-il (enfin) lancé sa saison ?

PSG : rayonnant contre Metz, Di Maria a-t-il (enfin) lancé sa saison ?

DirectLCI
FOOTBALL – En difficulté ces six derniers mois, Angel Di Maria a livré une copie (presque) parfaite mercredi soir contre Metz (2-0), offrant deux passes décisives à Thiago Silva. Les prémices d’une seconde partie de saison rayonnante ?

De l’envie, de la justesse technique, des inspirations, des gestes décisifs : mercredi soir face à Metz, en quart de finale de la Coupe de la Ligue (2-0), Angel Di Maria a rendu une copie en parfaite contradiction avec sa première partie de saison. Jugé trop individualiste, trop brouillon, se révélant incapable de faire des différences grâce à sa patte gauche qui avait fait des merveilles la saison passée (25 passes décisives), l’Argentin était véritablement passé à côté de ses six premiers mois sous les ordres d’Unai Emery. 

L’ancien joueur du Real Madrid et de Manchester United aurait très bien pu lâcher prise et tomber dans un cercle vicieux, mais la confiance (presque) aveugle que lui a maintenue le coach basque, malgré une petite mise à l’écart pour le dernier match de 2016 contre Lorient, commence à porter ses fruits, visiblement. Car depuis le depuis le début de l’année, et avec en point d’orgue ce match contre Metz, Di Maria affiche un tout autre visage. Celui d’un joueur désireux de se racheter de sa première partie de saison manquée.

Malgré les critiques, Di Maria compile déjà 9 passes décisives

Son but inscrit en amical contre le Club Africain pourrait relever de l’anecdote étant donné le contexte, mais il est le point de départ du renouveau de l’Argentin. Laissé sur le banc samedi soir contre Bastia en Coupe de France (7-0), Di Maria avait participé à la fête en inscrivant le sixième but de son équipe, dix minutes seulement après son entrée, d’un subtil enchaînement contrôle-lob. Un geste qui témoigne d’une certaine confiance retrouvée. Mercredi, "El Fideo" s’est cette fois-ci mué en passeur décisif en déposant à deux reprises le ballon sur le crâne de Thiago Silva, portant son total à neuf offrandes depuis le début de saison.

Si Julian Draxler ne devrait pas concurrencer sa place dans le couloir droit de l’attaque parisienne, la venue de l’international allemand cet hiver a certainement joué un rôle déterminant dans le regain de forme de Di Maria. Ou du moins elle l’a incité à mettre les bouchées doubles en ce début d’année. De bonne augure en prévision des futures échéances. Car l’obtention d’un cinquième titre de champion de France et un éventuel exploit contre le FC Barcelone en 8es de finale de la Ligue des champions passera forcément par des prestations majuscules de l’Argentin. Ce dernier semble l’avoir compris. Enfin.

En vidéo

PSG : A quoi pourrait ressembler l'équipe après les fêtes ?

Plus d'articles

Sur le même sujet