PSG : Salvatore Sirigu a refusé de jouer contre le Shakhtar... en vue d'un départ à l'AS Rome ?

PSG : Salvatore Sirigu a refusé de jouer contre le Shakhtar... en vue d'un départ à l'AS Rome ?

Football
DirectLCI
FOOTBALL - Salvatore Sirigu, devenu numéro 2 dans la hiérarchie des gardiens du PSG depuis l'arrivée de Kevin Trapp cet été, a refusé de jouer le match sans enjeu de Ligue des champions contre le Shakhtar Donetsk mardi. Une décision qui indique ses envies de départ durant le mercato d'hiver.

"Bonne question." Laurent Blanc affichait un petit sourire en coin, lundi en conférence de presse, au moment d'esquiver ainsi une question sur l'identité de son gardien titulaire face au Shakhtar Donetsk. Quelques heures plus tard, l'entraîneur du PSG l'avait sans doute perdu. En effet, L'Équipe révèle ce jeudi que le technicien s'était entretenu avec Salvatore Sirigu quelques heures après avoir fait face aux médias ce jour-là, veille de match de Ligue des champions, et que le gardien italien lui a signifié son refus de jouer cette rencontre sans enjeu.

Un choix réfléchi

Ce n'était pas là l'expression de la rancune de celui qui a perdu son rang de n°1 dans la hiérarchie des portiers parisiens depuis l'arrivée de Kevin Trapp cet été. Mais plutôt une manière pour lui de se prémunir. Car si Salvatore Sirigu avait disputé ce match, cela l'aurait empêché, au regard du règlement de l'UEFA, d'en jouer d'autres cette saison en Ligue des champions sous le maillot d'un autre club. En clair : le voilà désormais bien décidé à plier bagage en janvier, conscient qu'il ne retrouvera sans doute pas son statut de titulaire à Paris, et le temps de jeu qui va avec, d'ici à l'Euro 2016.

À LIRE AUSSI >>  Mercato PSG : Salvatore Sirigu a refusé d'aller à Nice

Toujours selon L'Équipe, le portier italien pourrait trouver un point de chute intéressant à l'AS Rome, où Wojciech Szczesny ne se sentirait pas bien du tout, au point d'envisager un retour à Arsenal (qui l'a prêté en Italie cette saison) dès le mois de janvier. Auquel cas, le club entraîné par Rudi Garcia, qualifié in extremis pour les 8es de finale de la Ligue des champions, essaierait de se faire prêter Salvatore Sirigu. Mais tout cela, pour l'heure, n'est que supputations. Une certitude : cette affaire permet de mieux comprendre la petite phrase lâchée mardi soir par Kevin Trapp après la victoire (2-0) face au Shakhtar : "Moi, je veux toujours jouer." Tout est dans le "moi".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter