PSG : une minute leur a suffi

Football
FOOTBALL Grâce à un but d'Edinson Cavani d'entrée de match, le Paris Saint-Germain s'est qualifié pour les 8es de finale en battant l'Apoel Nicosie (1-0). A trois jours du Clasico face à l'OM, les Parisiens, toujours privés de Zlatan Ibrahimovic, n'ont pas eu besoin de forcer leur talent face à des Chypriotes limités.

L'essentiel est assuré. La tête au Clasico, sans doute, le Paris Saint-Germain a validé sa qualification en 8es de finale, mercredi soir, en dominant l'Apoel Nicosie par la plus petite des marges (1-0). Les Parisiens remercieront au passage Lionel Messi et le Barça qui ont fait leur part de travail en l'emportant à Amsterdam (2-0). C'est donc désormais la première place que les champions de France joueront face aux Catalans, avec la perspective d'une ''finale'' de groupe au Camp Nou le 10 décembre.

Dans un Parc des Princes bien timide et davantage prompt à lancer la rencontre de dimanche par quelques chants hostiles aux Marseillais, les hommes de Laurent Blanc ont su se rendre le match facile. L'entraîneur parisien craignant un adversaire regroupé, ils avaient pour consigne d'attaquer fort le match. Et c'est ce qu'ils ont fait. Zlatan toujours blessé et plutôt rieur en tribune, c'est Cavani qui a encore endossé le rôle du buteur. Zélé, l'Uruguayen a inscrit le but le plus rapide de l'histoire du club en Ligue des champions après 55 secondes : avec un enchaînement contrôle (pour soulever le cuir) et frappe (de volée sur un centre de Van der Wiel) splendide, il signe son troisième but en quatre matches dans la compétition.

Cavani touche le poteau

El Matador a manqué un doublé qui aurait tué rapidement le match, mais sa tête croisée a heurté le poteau (18e). Ensuite, c'est son crochet qui a bien été anticipé par le gardien de Nicosie (37e). Sans trop forcer - sans être inquiété surtout à la différence du match aller - le PSG s'est créé d'autres occasions mais Lucas s'est heurté à Pardo (28e, 32e), comme Pastore, après une série de dribbles dans la surface (60e).

ET AUSSI >> Revivez le live du match PSG-Nicosie

Cette cinquième victoire de suite toutes compétitions confondues confirme la bonne forme des Parisiens avant la venue de Marseille, leader de Ligue 1, dimanche. ''Et ce sera plus dur que ce soir (hier)'', prévient déjà le capitaine Thiago Silva.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter