PSG : Yohan Cabaye est-il tombé dans un piège ?

PSG : Yohan Cabaye est-il tombé dans un piège ?

DirectLCI
LIGUE 1 - Laurent Blanc, privé de deux milieux de terrain, espère bien pouvoir compter sur Yohan Cabaye vendredi soir face à Bordeaux. Mais quand le coach du PSG comptera de nouveau sur l'ensemble de son effectif, le Français payera-t-il sa polyvalence en jouant les utilités ?

" L'arrivée de Cabaye ne lui fait pas peur. C'est un recrutement très utile en cas d’absences au milieu du terrain." En peu de mots, Donato Di Campli, l'agent de Marco Verratti, a exprimé, ce jeudi, le sentiment de son poulain et de ses deux partenaires, Thiago Motta et Blaise Matuidi, titulaires inamovibles dans ce que Laurent Blanc appelle "le cœur du jeu" du PSG. Privé de l'Italien, suspendu, et d'Adrien Rabiot, blessé au genou, le coach espère pouvoir aligner sa nouvelle recrue dès vendredi soir, au Parc des Princes, face à Bordeaux. Mais à quelles sauce sera ensuite mangé l'international français, dont la polyvalence pourrait le cantonner au rôle de bouche-trou ?

Tandis que Yohan Cabaye rencontrait ses nouveaux coéquipiers (qui l'ont applaudi pour lui souhaiter la bienvenue), avant de se livrer à une séance légère, ce jeudi après-midi au Camp des Loges, l'entraîneur attendait la question. "Personne ne joue au foot pour s'asseoir sur le banc, a-t-il sèchement répliqué en conférence de presse. Avoir quatre ou cinq joueurs pour trois postes, il n'y a qu'en France qu'on trouve que c'est trop. Au Bayern ou à la Juve, ils ne se posent pas la question. Il y a les blessures, les cartons... Après, on fait comment ? On ne joue qu'à deux au milieu ?"

Mais Cabaye, intouchable car au sommet de son art à Newcastle, n'est-il là que pour suppléer les coups de pompe des titulaires ? Oui et non, répond Frédéric Antonetti à metronews. "Ils sont quatre pour trois places. Cabaye jouera donc trois matches sur quatre, comme les autres. C'est simple et pratique", estime l'ex-coach du Stade rennais, aujourd'hui consultant sur Canal+. "Il va nous apporter un vrai plus, ajoute Blanc. Son sens de la passe, de l'anticipation et sa grande intelligence de jeu offrent une garantie technique partout sur le terrain. Je le trouve aussi en net progrès sur les coups de pied arrêtés." Un bémol, cependant : "À moins de crever le ballon, il ne pourra pas empêcher Ibra de tirer les coups francs." Il aurait fallu le prévenir.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter