PSG : Zlatan déclenche et évite une bagarre entre deux joueurs de Leipzig

Football

FOOTBALL - Un match dans le match a eu lieu vendredi tandis que le PSG affrontait Leipzig en amical. Sauf que le duel a mis aux prises... deux joueurs du club allemand. Heureusement, le grand Zlatan veillait. Récit.

Affirmer que le football est un sport collectif est de l'ordre du poncif. À un certain de degré de talent, l'individu finit toujours pas éclipser les autres. Parfois même sans se montrer décisif sur le terrain. C'est ce qu'il s'est passé en marge du match de préparation disputé (et perdu 4-2) par Paris sur la pelouse de Leipzig vendredi . Évidemment autour de la présence de l'omnipotent Zlatan Ibrahimovic, qui effectuait là son grand retour à la compétition.

L'histoire commence en fait à la veille de la rencontre, à travers les déclarations de Daniel Frahn, buteur et capitaine de la modeste équipe allemande, tout juste promue en L2 : "Je veux son maillot et aucun autre. Ibrahimovic est mon idole. Je serais prêt à lui demander dès son arrivée à l’hôtel ou dans le bus qui l’amènera au stade. Je le prends toujours quand je joue à la Playstation. Je pense d’ailleurs que son but face à l’Angleterre est le plus beau de tous les temps", lâchait, dans la presse locale, l'homme aux 84 buts en 129 matches pour Leipzig.

Zlatan : "J’ai compris que le capitaine de Leipzig était énervé"

Sauf que l'autre attaquant de l'équipe, Terrence Boyd, ne l'entendait pas de cette oreille. Peut-être parce que l'Américain, récent transfuge, ne comprend pas encore l'allemand, allez savoir... Toujours est-il que, dans la foulée de sa belle prestation concrétisée par un doublé, il s'en est allé demander le premier le maillot de la star suédoise au coup de sifflet final. Déclenchant la colère de Daniel Frahn et un début de pugilat... Avant que l'idole ne se charge lui-même de mettre fin au conflit. "J’ai compris que le capitaine de Leipzig était énervé, a raconté Zlatan après coup. Il n'y avait pas de raison. Comme j’avais un second maillot, il pouvait bien sûr l’avoir !" À ce compte-là, il peut même en emmener onze à chaque match.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter