PSG : Zlatan "n'a plus aucune douleur" mais...

PSG : Zlatan "n'a plus aucune douleur" mais...
Football

FOOTBALL - Absent depuis plus d'un mois des terrains, Zlatan Ibrahimovic ne fera pas son retour ce weekend en Ligue 1. Mais la possibilité de voir le géant suédois affronter Marseille, dans neuf jours, n'a pas été écartée par Laurent Blanc ce vendredi. Elle n'a pas été confirmée non plus.

La vie sans Zlatan Ibrahimovic va-t-elle se terminer un jour ? C'est le mystère qui entoure la fameuse talagie du géant suédois, cette blessure au talon qui le prive de compétition depuis maintenant plus d'un mois. Comme chaque semaine interrogé par les journalistes sur le sujet, Laurent Blanc s'est montré plus calme ce vendredi. Pour cause, l'entraîneur du PSG se voulait rassurant.

EN SAVOIR + >> PSG : Blanc agacé par "l'affaire" Zlatan

"Il se sent beaucoup mieux", "il s'est entraîné sans aucune douleur", "il y a des signes positifs", a par exemple déclaré l'ancien champion du monde 1998 en conférence de presse. Des nouvelles présentées comme bonnes qui ne permettront pas toutefois à "Ibra" de revenir sur les terrains ce weekend en Ligue 1. Car pour le moment, la vedette du club de la capitale s'entraîne seule, n'étant pas encore apte pour reprendre les séances avec le reste du groupe. Le voyage des Franciliens à Lorient, ce samedi, se fera ainsi sans lui.

"On peut encore patienter..."

Mais l'homme de 33 ans "a énormément de mental" selon Laurent Blanc, qui a vu Zlatan "travailler de façon intensive ces trois derniers jours". "C’est un garçon avec un physique hors-norme. Durant sa carrière, ça a été toujours le cas, il ne s’est jamais blessé (avant ces dernières semaines, nldr)", a également lâché le Cévenol, assez admiratif de l'ancien Milanais.

Pour autant, Laurent Blanc n'a pas voulu faire de promesses quant à la présence ou non d'Ibrahimovic lors du duel classique face à l'OM, prévu dimanche 9 novembre prochain, dans la lutte pour le titre. "Depuis sa blessure, ça a été plus long que prévu, je vous l’accorde. On ne se projette pas sur la semaine prochaine. On verra demain ou après-demain, a-t-il botté en touche, annonçant même : "on a patienté quatre semaines, on peut encore patienter une semaine voire dix jours de plus." Dans dix jours, le clasico sera passé... 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter