Quand Adrien Rabiot menace le PSG

Quand Adrien Rabiot menace le PSG

DirectLCI
FOOTBALL - Le jeune milieu parisien, furieux que le bus ne l'ait pas attendu à la veille de la finale de la Coupe de France, a fait montre d'une attitude qui a fortement déplu à ses coéquipiers.

Souvenez-vous l'été dernier. Une prolongation de contrat qui ne venait pas, un bras de fer engagé à la fin août, une mise à l'écart en équipe réserve en septembre puis... une étonnante prolongation de contrat le 31 octobre 2014 ! C'était la première affaire Rabiot. Mais il faut croire qu'on ne pouvait pas en rester là. Alors le jeune (20 ans) milieu de terrain du PSG nous a gratifié d'un second volet le 29 mai, à la veille de la finale de la Coupe de France, franchissant un palier dans la dramaturgie. Arrivé en retard au rendez-vous au Parc des Princes, d'où l'équipe devait se rendre au Stade de France pour le traditionnel entraînement de veille de match, il avait été exclu du groupe par Laurent Blanc et n'avait même pas assisté à la finale. Ce lundi, Le Parisien dévoile les coulisses de cet incident.

Ce fameux vendredi, Adrien Rabiot se fait conduire par sa mère Véronique, qui est aussi son agent. Conscient qu'il n'arrivera pas à 17h10, horaire prévu pour le départ du bus du club, il prévient d'abord le team manager du PSG de son retard et propose de rejoindre le groupe au Stade de France par ses propres moyens. Mais l'entraîneur refuse. Furieux, il appelle ensuite Serge Aurier et Blaise Matuidi. Et menace : "Si le bus ne m'attend pas, on ne me reverra pas." Blaise Matuidi essaie alors de le raisonner et lui conseille de venir quand même au Stade de France, pour montrer au coach sa bonne volonté. La voiture arrive finalement au Parc des Princes à 17h12 et croise le bus qui s'en va juste devant le stade. "On rentre !", crie alors Rabiot à sa mère.

Les joueurs étrangers du PSG choqués par son comportement

Celle-ci décide néanmoins de garer son véhicule pour demander à son fils de bien peser les conséquences d'une telle réaction. Mais, très affecté, il ne veut rien savoir. Dans les heures qui suivront, Laurent Blanc tentera de joindre son joueur à plusieurs reprises. En vain. C'est ce silence qui aura entraîné son exclusion directe. Dans l'intimité du vestiaire, ses coéquipiers, au premier rang desquels les joueurs étrangers, se diront choqués par une telle indiscipline.

Quant à Véronique Rabiot, elle aimerait s'appuyer sur cet épisode pour demander le transfert d'Adrien. Mais, pour l'heure, le club ne veut rien entendre et s'apprête à lui infliger une grosse amende. Il faut dire que l'international Espoirs est coutumier du fait, en témoigne le tweet ci-dessous datant du mois d'avril 2013, quand Carlo Ancelotti entraînait encore le PSG. Dans un article du Figaro datant du 2 juin et consacré aux gens toujours en retard, la psychologue clinicienne Alexandra Rivière-Lecartgue explique que ces personnes "testent ainsi l'amour qu'on leur porte".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter