Quand Hollande profite du G20 pour dire merci à Buffon d'avoir sauvé La Marseillaise avant Italie - France

Football
HOMMAGE - Alors que les plus grands dirigeants étaient réunis ces derniers jours au G20 en Chine, le président de la République a profité de l'occasion pour passer un message à son homologue italien et lui demander de féliciter le gardien de but de la Squadra Azzurra qui a empêché l'hymne français d'être sifflé lors du match amical de jeudi dernier.

Une petite respiration. Si les débats du G20 se sont concentrés sur des questions graves telles que le changement climatique, la crise migratoire ou encore la menace terroriste, le sommet qui réunit les chefs d'État des pays les plus puissants au monde s'est aussi offert quelques moments  plus légers. Comme cette anecdote confiée lundi par Matteo Renzi, le premier ministre italien, qui a raconté comment le football et le récent match amical entre la Squadra Azzurra et les Bleus s'est glissé au cœur des conversations. Mais au-delà de la victoire tricolore (3-1), il s'agissait surtout d'évoquer La Marseillaise d'abord sifflée par le public du stade de Bari, avant que Gianluigi Buffon ne renverse la situation. 

En vidéo

Italie-France : voir la Marseillaise en vidéo

"Le président français m'a remercié pour ce geste de Buffon"

Une attitude, déjà salué par tout le monde la semaine passée, mais qui a visiblement aussi marqué François Hollande. "En marge du G20 en Chine, le président français m’a remercié pour ce geste de Buffon, qui a invité tous les spectateurs du stade de Bari à applaudir, détaille ainsi Renzi dans la lettre hebdomadaire qu'il publie sur son site Internet. Les sportifs peuvent être très importants quant à l’éducation, notre capitaine l’a démontré et je pense que toute l’Italie est fière de lui". Et ailleurs aussi, donc.

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter